Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 20:00

 

Ce n’est pas la traditionnelle Vierge de Lorette, image de dévotion qui était représentée avec l’enfant Jésus assis sur le toit d’une cabane.

 

 caravaggio_madonna_loreto-copie-1.jpg


Caravage représente Marie et l’enfant sur le pas de sa porte, comme si elle venait de sortir pour accueillir les visiteurs. 


Elle se tient tête penchée vers les visiteurs, sur la pointe des pieds, les jambes croisées et projette son ombre sur l’encadrement de la porte avec beaucoup de noblesse. Ses pieds nus sont la marque de son humilité.

La maison n’est évoquée que par les moulures de travertin. Le mur écaillé évoque la pauvreté.
Pas de saints, ni de riches donateurs.

 

L’enfant Jésus, imposant, semble bénir les pèlerins.


L’extraordinaire usage de la lumière donne une vitalité charnelle aux quatre personnages.

 

J’aime en particulier la délicatesse et la douceur du visage de la Vierge, l’expression de l’enfant dans les bras de sa mère.

 

J’aime aussi la profonde humanité du visage de la vieille femme ridée coiffée d’un bonnet déchiré et du vieil homme dont on voit la plante des pieds sale.

 

Caravage traite cette scène religieuse comme une scène de genre très poignante, mais aussi chaleureuse.  

 

Madonne-de-Lorette-detail.jpg La très belle jeune femme, Léna, compagne de Caravage aurait posé pour cette Madone. Beauté typiquement romaine.

 

Madonne de Lorette dite aussi Madone des pèlerins vers 1603 - Eglise S. Agostino - Rome


 

 

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article