Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2018 1 01 /10 /octobre /2018 16:08

Au cours de la Renaissance , les figures de l'architecte et de l'ingénieur se confondent pratiquement. Fillppo Brunelleschi généralement considéré comme un des pères fondateurs de l'architecture renaissante, est presque autant ingénieur qu'architecte. Ne conçoit-il pas les machines destinées à permettre la réalisation de son plus célèbre projet, le dôme  de la cathédrale de Florence ? Il en va de même de Philibert Delorme  un des principaux introducteurs de la Renaissance italienne en France.

E-31 Intérieur japonais traditionnel
Thorne Niblack Narcissa (1882-1966)

Progressivement cependant, les chemins de l'architecte et de l'ingénieur commencent à se séparer. Aux architectes la conception des palais, des églises et des hôtels particuliers, aux ingénieurs les ouvrages de défense et les travaux de génie civil : routes, ponts, canaux  et ports de mer.

Maquette d'un village

Foire de Hanovre : maquette du hall d'exposition de l'entreprise Krupp A.G.

 La séparation ne devient complète qu'à la charnière des XVIIIe et XIXe siècles, avec l'apparition de corps et d'écoles d'ingénieurs – Ponts et Chaussées, Mines ou encore École polytechnique dans un pays comme la France –, avec l'émergence d'associations professionnelles, comme la Society of Civil Engineers au Royaume-Uni

 

Foire de Hanovre : maquette du hall d'exposition de l'entreprise Krupp A.G.

Au siècle de l'industrie, la ligne de partage semble désormais claire. Tandis que l'architecte demeure l'homme de projets particuliers, généralement marqués par un souci de monumentalité, l'ingénieur pense en termes d'infrastructures et de réseaux destinés à couvrir l'ensemble du territoire. 

CG Prostho Museum Reasearch Center

L'apparition des chemins de fer, dans les années 1820-1830, vient renforcer cette opposition entre l'objet architectural isolé et le réseau appelé à s'étendre dans toutes les directions.À l'articulation du monde de la construction et de celui des beaux-arts, l'œuvre de l'architecte entend répondre à des besoins aussi bien matériels que spirituels.

 

 

Pavillon Jawaharlal Nehru

Pour cela, elle doit se fonder sur une analyse raisonnée du programme et faire appel aux matériaux et aux techniques du siècle, comme le métal ou le verre. Mais il lui faut également parler la langue de la culture et se présenter comme une synthèse artistique, fondée à la fois sur la tradition et sur la recherche. 

 

Partager cet article

Repost0