Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 20:00

 

Le verre est un matériau privilégié dans l’art de Venise.

 

Sa fragilité, sa transparence, sa capacité à contenir et à montrer, ses variétés de sons, de timbres et de couleurs font de lui un très riche moyen d’expression pour les artistes.

 

«Glasstress», une exposition pendant la Biennale 2011 à l'Institut Vénitien des Sciences, des lettres et des Arts, m'a permis de voir une oeuvre de Tokujin Yoshioka, architecte, musicien, designer...

 


Une de ses oeuvres.

C’est un de ses bancs «transparents» :

«Water Block»
Tokujin-Yoshioka-Waterfall-2005-2006-project-since-2002-W45.jpg

 

 

Cette photo ci-dessous, que j'ai prise à Venise à travers le banc, exprime la tansparence de l'eau, son mouvement continu et l'on y voit l'espace physique qui l’entoure, la façade de l'Institut. J'aime...


Banc-cristal-2.jpg

 

Tokujin Yoshioka prête pour cinq ans sept de ces Water Blocks au Musée d'Orsay à Paris.

 

 

«Je suis fasciné par ces choses sans forme, la lumière, le vent, le son, qui trouvent une résonance profonde en nous»

 

Lors d'un voyage en France, il découvre Vence et la chapelle du Rosaire pour laquelle Matisse a créé les vitraux aux couleurs éclatantes.
C'est ce souvenir qui lui fournit le projet de création de «Rainbow Church».


Vitrail de 8 m de haut composé de 400 prismes de cristal qui réfractent la lumière.

dzn_Rainbow-Church-by-Tokujin-Yoshioka-1.jpg dzn_Rainbow-Church-by-Tokujin-Yoshioka-7.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires