Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 17:50

 

On raconte qu’en 1204, à Istanbul, le doge Enrico Dendolo fut fasciné par les oeillades de jeunes femmes sous leur loup de velours.
Il aurait importé ces loups à Venise. 


Le peuple s’est emparé de ces loups appelés Maschera Nobile, Baüta (capuchon de soie noire qui couvrait la tête), Larva, masque blanc accompagnant la Baüta. La Moretta, petit masque ovale de velours noir porté par les dames et tenu par un petit bouton que l’on gardait dans la bouche....

 

Le carnaval existe à Venise depuis le XIIIe s. 

Il était d'abord lié au rite antique du passage de l’hiver au printemps. Très rapidement les vénitiens portent le masque au Carême, durant la quinzaine de l’Ascension, d’octobre à Noël, à la Saint Marc...Puis  l’Europe entière accourt à Venise pour se travestir.
Tout devient possible, Carnaval oblige.

 

 

Un peintre vénitien, Pietro Longhi (1702-1785), a donné une image authentique de la Venise du XIIIe s.

Il excelle dans les tableaux de genre.

Il examine les familles aristocrates, les paysans, les prostituées, les ecclésiastiques 
et aussi les ameublements les vêtements qu'il peint avec raffinement.


On y voit la société de son temps entre réalité et ironie 
qui se consume dans une lente décadence

 

Sa peinture est une chronique de la société vénitienne 

 

tumblr_lex5q8mBIC1qdj6pxo1_1280.jpg
 
  Il-ridotto.jpg
 
tumblr_lgmff6zGYF1qahuhjo1_500.jpg display_image.php.jpeg

 
le-peintre-dans-son-atelier.jpg
Le peintre dans son atelier

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires