Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 15:00

 

Caravage  
La mort de la Vierge - 1605-06 

«Parce qu’il avait donné à la Madone les traits d’une courtisane aimée de lui» «ou parce qu'il avait peint la Madone contre toute décence avec le corps gonflé et les jambes découvertes» cette oeuvre commandée par les Carmes, fut refusée et vendue aux enchères.»

 

La scène, dépouillée, est dominée par une draperie rouge sang. Le corps mort de la Vierge allongé en diagonale forme un angle où s'insère Madeleine, la tête penchée sur les genoux

 

Une lumière crue tombe sur son corps sans vie et sur Madeleine en pleurs.

Les apôtres se pressent autour du corps enflé et déformé par la mort.

 

La profonde spiritualité du tableau provient en partie, de l’utilisation personnelle de la lumière. Plus encore que l’auréole à peine visible autour du visage, le trait de lumière qui vient le frapper divinise le cadavre. le lourd drapé rouge qui occupe un tiers du tableau anoblit et dramatise cette scène austère et dépouillée. 

 
CLA10.jpg
VIERT.jpg vierge2.jpg
   

 

Antonello da Messina -1475

Portrait d’homme, dit le Condottiere 

L’identité du modèle n’est pas connue. Son expression énergique et volontaire lui a valu le surnom de condottiere.

CLA3.jpg

 

Andrea Del Sarto - vers 1486
La Vierge aux anges  

 

La Vierge, l’enfant Jésus, sainte Elisabeth, le petit saint Jean  et deux anges.Le thème est la visite de sainte Elisabeth et saint Jean enfant auprès de la Vierge et de Jésus. Le motif central est le geste de saint Jean désignant un ordre supérieur, symbole de sa prescience de la Passion du Christ, qui laisse songeuses les deux mères mais afflige déjà Jésus et les anges. 

CLA4.jpg
 
 

 

Johannes Vermeer - vers 1669-70
La Dentellière 

Le livre posé est probablement une Bible - Le coussin  de couture est une merveille de couleurs. On y rangeaient  les accessoires de couture. Mais surtout le jeu des couleurs est exaltée par le gris clair du fond.

Une merveille

 WER.jpg

vermme.jpg
 
 

Lucien Baugin - vers 1630-35
Le dessert de gaufrettes 

On ne connaît que quatre natures signées Baugin 
Une composition dépoulliée, sobre.
Magique ! 

Un de mes plus anciens souvenirs du Louvre

baugin.jpg

baug3.jpg

bauguin2.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires