Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 12:00

 

J'aime partir en voyage, mais je ne suis pas, malheureusement, allée à Ispahan et je pense que je ne tenterai pas l’aventure.

 

Je ne respirerai pas le parfum des roses d'Ispahan.

 

Mais j’ai un livre «Voyage en Perse» qui me permet de rêver.  


Eugène Flandin (1803-1876) 

C’est un autodidacte qui se forme auprès d’Horace Vernet, peintre et dessinateur.
En 1840-1841, il est envoyé comme peintre en mission archéologique en Perse. 
Le 4 avril, il arrive à Ispahan.


Les lieux que j’aurai aimé voir...

 


 

«Chacun de nous était...animé du désir de voir cette ville d’Ispahan, dont le nom célèbre a quelque chose de fabuleux pour les Européens»


mosquée Baba-Souctah

Mosquée Baba-Souctah

«...une charmante petite mosquée qui me parut être un bijou de l’architecture persane...Cette mosquée s’appelle Baba-Souctah. Non seulement la coupole et le minaret sont couverts de briques émaillées, mais encore toutes les faces de cet édifice étaient de haut en bas revêtues de la même manière.»

 

«Le feuillage et l’ombre s’étendent de tous côtés, les jasmins et les rosiers s'enroulent au pied des arbres, grimpent dans leurs branches, et répandent partout une douce odeur aux suavités de laquelle vient s’ajouter la fraîcheur d’un grand bassin.»

            

Mosquée sultan Hussein

«...le sanctuaire dont la coupole azurée fait étinceler ses arabesques d'émail vert au-dessus du portail. celui-ci, flanqué de ses deux minarets, présente son ogive et sa voûte en stalactites émaillées, encadrées des versets du Koran. Deux vieux tchénars (platanes) abritent de leurs larges feuilles découpées cette entrée superbe...»


mosquee-sultan-Hussein.jpg
   
Pont-de-Djoulfa.jpg

Pont de Djoulfa

«Nous marchions sur une longue et large chaussée entre deux murailles qui nous faisaient croire que nous étions encore dans une rue»

 

            
Pont-de-Kadjiou.jpg

 

«Ce pont qu’on appelle Poul Kadjoûk...C’est par là qu’entrent et sortent les caravanes qui viennent du sud ou qui s’y rendent...A cette construction, on a ajouté, sur chacun des côtés et extérieurement, trois pavillons dont l’un est au centre et les deux autres aux extrémités. Dans chacun de ces pavillons...sont des petites salles où chacun peut aller s’établir.»

 

Kiosque-des-miroirs.jpg

Kiosque des miroirs

«Les chevaux du roi vinrent nous prendre. ...On nous fit descendre de cheval auprès d’un kiosque, qu’on appelle Kiosque des Miroirs...Nous restâmes...dans le Kiosque des Miroirs...de nombreux pichketmèts (valets, pages) firent circuler d'excellents Kalioûns, du thé et du café à la rose» 

 

Place-Royale.jpg

Place Royale
«La partie du sud de la ville est celle où se trouvent réunis les édifices principaux. Là sur un espace immense, s’ouvre la grande place qui porte le nom de Meïdan-i-Châh ou place Royale. A l’une de ses extrémités s’élèvent le dôme et les minarets de la grande mosquée. En face s’ouvrent les portes principales portes des bazars, et sur l’une des faces se trouve le palais....Cette place, qui est une des plus spacieuses du monde.

A droite l’entrée du palais de Châh Abbâs...Elle domine cette place de toute la hauteur d’un kiosque...A la partie supérieure est une galerie aérienne dont les sveltes colonnes supportent une toiture en bois sculpté et peint d'harmonieuses couleurs...»

 



 

...

Ispahan aux musiques du matin

Réveille l'odeur des roses de ses jardins

 

J'ai parfumé mon âme

A la rose

Pour ma vie entière

 

Ispahan grise et aux faïences bleues

Comme si l'on t'avait

Faite avec

Des morceaux de ciel et de terre

En laissant au milieu

Un grand trou de lumière...


Guillaume Apollinaire - Ispahan - 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires