Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 08:00

 

Il y a quelques jours, j’ai découvert dans une librairie, un petit livre qui m'a fait signe.

Il s’agit des Lettres turques de Lady Mary Wortley Montague.


En 1717, elle accompagne son mari nommé ambassadeur à Constantinople (Istanbul).
 

Son voyage est très long, elle quitte Vienne le 16 janvier 1717, traverse la Hongrie, l’Autriche, l’ex Yougoslavie, la Bulgarie. Elle arrive en Turquie à Andrinople le 1e avril 1717 puis atteint enfin Constantinople.


Ses lettres sont le lien qu’elle veut conserver avec ses amis londoniens, mais aussi elle veut rétablir une vérité sur la Turquie, malmenée pas d’autres grands voyageurs.

Elle décrit les palais, les harems, les jardins intérieurs, les fontaines...mais aussi les lieux où les femmes sont plus ou moins acceptées en particulier les mosquées. Elle apprend le turc.      

Puis, à son retour en Angleterre elle introduira la vaccination contre de la petite vérole.


Quelques extraits :




 

A la princesse de Galles - Andrinople 1e Avril 1717

«J’ai maintenant, Madame, achevé un voyage qui n’avait été entrepris par aucun chrétien depuis le temps des empereurs grecs...»
 

 

A Lady M. - Andrinople 1e Avril 1717

«Je fus au bain vers dix heures du matin. Il était déjà plein de femmes...Les premiers sofas étaient couverts de coussins et de riches tapis sur lesquels étaient assises les dames...derrière elles se tenaient leurs esclaves, mais sans aucune distinction de rang dans leurs atours car toutes étaient dans l’état de nature, c’est à dire en bon anglais complètement nues...Beaucoup d’entre elles avaient des proportions aussi harmonieuses que les déesses tracées par le pinceau du Guide ou celui de Titien.»
Lettres-copie-3.jpg
   

A Lady Mar - Andrinople 1e Avril 1717

«Le premier élément de mon costume est une paire de pantalons très bouffants qui tombent jusqu’aux talons...Ils sont en damas couleur rose, broché avec des fleurs d’argent ; mes chaussures de chevreau blanc sont brodées d’or...»

 

A Sarah Chisvell - Andrinople 1e avril 1717

«A propos de maladies, je vais vous raconter quelque chose qui vous donnera, j'en suis sûre. La petite vélore, si fatale et si fréquente chez nous, est ici rendue inoffensive par la découverte de l'inoculation...»

....

Lady-Montagu-copie-1.jpg


Ses correspondants devaient être séduits par ses descriptions, mais aussi par son écriture.



Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires