Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 17:00

 

«En gravissant une crête, j'admirai pour la première fois le château d'Azay, diamant taillé à facettes, serti par l'Indre, monté sur des pilotis masqués de fleurs.»

Le lys dans la vallée - Honoré de Balzac

 


C’est un château séduisant, par sa grâce, par la pureté de son style, Renaissance tourangelle, mais aussi par sa dimension à taille humaine.

 

Il faut bien sûr faire le tour du château pour le voir se réverbérer dans l’eau. Sublime!!!

 

Cote-Nord.jpg Facade-Sud---reflet-dans-l-eau.jpg
   
Fenetres---Renaissance.jpg Cote-Ouest-.jpg


Il faut monter les trois étages de l’escalier d’honneur construit à l’italienne, avec des baies formant des loggias très richement décorées.  

 

Loggia.jpg Escalier.jpg
   

 


Il faut voir à l’intérieur, les tapisseries flamandes et françaises, l’immense cuisine avec sa voûte en croisée d’ogive, les cheminées monumentales...les petits angelots au bas de colonnettes... de la cuisine.

 

Angelot-colonne-cuisine2.jpg

Angelot--colonne-cuisine.jpg

 

 

Et...

 

Pour peu de temps encore, (6 novembre 2011) on peut visiter les combles, le chemin de ronde et surtout admirer la sublime charpente du XVIe s. 

 

Les toits très pentus sont recouverts d’ardoises et ornés d’ouvrages en plomb. 

Les murs périphériques qui supportent la charpente s’élèvent très en hauteur et laissent ainsi beaucoup d’espace au chemin de ronde couvert, à mâchicoulis et créneaux, un clin d’oeil à l’histoire.

 

La charpente en bois de chêne date du milieu du XVIe S. Elle a été réalisée par des compagnons. 

Un chef d’oeuvre !!!

 

En 2009, l’Unesco a inscrit l’art du tracé de charpente, comme savoir faire traditionnel au patrimoine immatériel de l’Humanité.

 

Voute3.jpg
Voute1.jpg

 

Voute4.jpg Voute2.jpg

 

 


 

Quelle richesse, cette Touraine...


«Ne me demandez pas pourquoi j'aime la Touraine. Je ne l'aime ni comme on aime son berceau, ni comme on aime un oasis dans le désert ; je l'aime comme un artisite aime l'art ; sans la Touraine, peut-être ne vivrais-je plus.» Le lys dans la vallée.


 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires