Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 13:20

 

Surréalisme, n. m., automatisme psychique pur par lequel on se propose d’exprimer, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement de la pensée.

André Breton - 1924

 

Le plus grand courant intellectuel de l’entre-deux guerres.


C’est un mouvement littéraire et non pas pictural, il construit avant tout une poétique : poétique de la poésie, de la peinture...

C’est aussi une communauté qui réunit Paul Eluard, René Crevel, Louis Aragon, Salvador Dali, Giorgio de Chirico, Robert Desnos, Joan Miró, André Masson, Michel Leiris...

 

Ils ont été influencés par les théories psychologiques et les études sur le rêve de Sigmund Freud(1856-1939) ainsi que les idées politiques de Karl Marx (1818-1883).

 

«...Contre l’aveuglement, pour la connaissance, si le XVIIIe s. a eu les Encyclopédistes, le XXe s. a les surréalistes qui foncent  droit sur ce que la vie leur oppose d’obscurité, d’obscurantisme.

Depuis dix-sept ans, l'élan subversif et créateur a traversé, sans s’y enliser, bien des champs de recherches particulières mais il n’est pas près de tourner en eau de boudin esthétique, comme en ont témoigné et en témoigne encore, coup sur coup, deux expositions, la semaine dernière l’exposition qui réunissait des sculptures, objets, peintures, dessins d’Arp, André Breton, Salvador Dali, Marcel Duchamp, Paul Eluard, Max Ernst, Alberto Giacometti, Arthur Harfaux, Maurice Henri, Valentine Hugo, René Magritte, Joan Mire, Man Ray, ...

A l'exposition surréaliste, tout ce qui, d'ordinaire apparaît décoloré par l'asservissement au superficiel, la résignation au réalisme : un pain, une chaise, des épis de maïs, des serviettes de table, un verre, des couteaux, des dés à jouer...tout cela s'animait, élaborait des rêves diurnes, multipliait, précisait, concrétait les correspondances que, du jardin de la perception, Baudelaire entrevit...Grâce au surréalisme, il n'y a plus de cloison étanche entre les choses et leurs reflets dans l’homme, les idées : plus de cloisons étanches entre le monde extérieur et le monde intérieur. Un pont de mouvantes images fait la navette du sujet à l’objet, permet au premier de transformer le second et vice versa.

En tout temps, en tout lieu, le surréalisme sait trouver son laboratoire où métamorphoser, toutes portes ouvertes, en réalité vivante, en réalité vécue cette injonction de Lautréamont : La poésie doit être faite par tous et non par un...

René Crevel - Ecrits sur l'art - Paris 21 juin 1933


Quelques oeuvres surréalistes
Les montres molles de Salvador Dalí, les leçons de choses de Magritte, les oeuvres mentales de Tanguy, les signes de Max Ernst...

C'est le chapeau qui fait l'homme.jpg  Ceci est la couleur de mes rêves .jpg
C'est le chapeau qui fait l'homme - Max Ernst - 1920 Ceci est la couleur de mes rêves - Joan Miró-1925
   
 La mariée - 1934 - Marcel Duchamp       De Chirico Le Rêve de Tobie   
La mariée - 1934 - Marcel Duchamp                   De Chirico - Le Rêve de Tobie -1917

          
La pomme de terre - Joan Miró                      Trahision-des-images-Rene-Magritte1929.jpg
      La pomme de terre - Joan Miró - 1928 La trahison des images - 1929 - Tené Magritte
   
Nu debout près de la mer - Pablo Picasso - 1929.jpg
Poéme-objet - André Breton - 1935
 Nu debout près de la mer - Pablo Picasso - 1929             Poéme-objet - André Breton - 1935
 

A l’intersection de lignes de force invisibles
Trouver
Le point de chant vers quoi les arbres se font la courte échelle
L’épine de silence
Qui veut que le seigneur des navires livre au vent son panache de chiens bleus


andre-breton-poeme-objet-la-chouette-noire-1955.jpg Le diapason de satin .jpg
André Breton - Poème objet-La chouette noire-1955      Le diapason de satin - 1940 - Yves Tanguy
   
La persistance de la mémoire.jpg
La persistance de la mémoire - Salvador Dalí - 1931

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires