Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 13:00

 

Michel Ange - Le Tondo Dodi -  ou - La sainte famille  - vers 1506 - 1508 

 

tondo_2.jpg
 

Le Tondo Doni est considéré comme le tableau le plus énigmatique du Cinquecento. C’est peut-être la seule peinture sur support mobile qu’on puisse attribuer à Michel Ange avec certitude.
Il a été exécuté pour le marchand Agnolo Doni et pour sa femme à l’occasion de la naissance de leur fille Marie. 

Michel Ange s’est inspiré du Laocoon (découvert en 1506) pour la pose du nu derrière Joseph. Les autres poses sont inspirées d’autres nus de sculptures antiques connues à l’époque. C’est une inhabituelle Sainte Famille.

Au premier plan trois personnages presque sculpturaux, dans un mouvement de spirale.

 

A la Vierge qui prend Jésus à Saint Joseph s’opposent derrière le muret, cinq jeunes nus appuyés ou assis sur une balustrade, derrière laquelle un paysage disparaît à l’horizon. 

 

En bas à droite le buste de Saint Jean Baptiste et cinq médaillons en ronde-bosse avec le Christ, des anges et des prophètes. 

      michel-ange.jpg

 


 

Sandro Botticelli - Le Printemps - vers 1482


le-printemps.jpg

Zéfir, ce vent vert de printemps, tient par la taille la nymphe Chloris pour l'épouser et obtenir de faire pousser des fleurs (qui sortent de sa bouche). Près de Chloris, le personnage souriant, vêtu de fleurs incarne la transformation de Chloris en Flore. Elle éparpille ses fleurs sur la terre. Au centre, Vénus, dans son jardin assiste à la scène. Les Grâces, divinités de la beauté et de l’harmonie, entrelacent leurs mains dans un pas de danse. Pendant ce temps Mercure  dissipe les derniers nuages de l’hiver.

En haut, Cupidon, les yeux bandés, tire à l’aveuglette sa flèche d’amour.

Eros.jpg Mercure.jpg flore.jpg zephir.jpg

 

 


 

Leonard de Vinci  - Annonciation - entre 1475 et 1480

 

Annonciation-vers-1472.jpg

Cette oeuvre a été restaurée en 2002. Plus de luminosité, de précisions dans les détails et une perspective plus évidente grâce au raccourci architectural sur la droite (la porte, dont les deux montants maintenant visibles, laisse mieux entrevoir le baldaquin dans la pièce).

Elle donne de nouvelles interprétations.

Le bras que la Vierge tend vers le livre posé sur le lutrin est un peu trop allongé, et l’ombre de l’ange est excessive pour l'atmosphère de l’aube que la restauration a mis en évidence comme étant le moment choisi par Léonard de Vinci pour mettre en scène l’épisode de l’Annonciation..

Dans le pré, on distingue de nombreuses fleurs étudiées d’après nature.

 

Et dans le magnifique paysage, en dégradé vers le fond de cyprès typiquement toscans au second plan, les détails minutieux d’une cité lacustre qui s’estompe dans les montagnes bleutées.

detail-annonciation.jpg

 

 


 

Masaccio et Masolino - Sainte Anne Trinitaire - vers 1414


masccio.jpg Mariebis.jpg

 

Cette oeuvre est le fruit de la collaboration entre Masolino et Masaccio (ils travailleront ensemble dans la chapelle Brancacci).

On attribue généralement à Masolino Sainte Anne et les anges (à part celui du haut à droite qui serait de Masaccio, auteur également de l’enfant).

Les trois personnages principaux sont Sainte Anne, la Vierge et l’Enfant superposés sur un même axe comme des Vierges byzantines.

Un ange agite un encensoir.

 

Le titre, Sainte Anne Trinitaire se réfère à la mère de la Vierge tenant entre ses genoux sa fille Marie qui tient l’Enfant Jésus.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires