Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 14:00

 

 

Piero della Francesca, vers 1415/1420  - 1492) est né à Borgo San Sepolcro.

Trois mots pour le qualifier  Forme - Couleur - Lumière.

Selon André Malraux, il est le «génie» qui invente le silence en peinture.

 

Un diptyque :  Portrait de Battista Sforza, comtesse d’Urbino et Federico da Montefeltro son époux.

Il est au musée des Offices à Florence.


Les deux portraits ont été réalisés sur des tableaux verticaux dont les cadres furent ensuite sciés.

C'est une une seule et unique scène. 

Le duc et la duchesse sont représentés de profil, conformément à la tradition du portrait de l'époque. 

 

Ces deux portraits sont réalisés grandeur nature.

Normalement le mari est représenté à gauche du spectateur. 

C’est Battista qui est à gauche. Sans doute un hommage de Federico à sa femme. Mais il a aussi permis à l'artiste de ne pas montrer le côté défiguré du visage de Federico.

 

Elle

 

Son teint est pâle. Elle est vêtu d’une magnifique robe aux manches ornées du chardon que Piero de la Francesca a emprunté aux tissus italiens de l’époque.

piero 2

 

Ses cheveux blonds sont lissés, nattés et enroulés en macaron. 

Elle porte un large collier de perles avec des coraux, des rubis..cheveux2.jpg

 



 

 

 

Lui

 

Il est le premier à porter le titre de duc d’Urbino, et il le porte de 1444 à 1482, régnant ainsi pendant près de quarante ans sur l’austère ville d’Urbino. (magnifique ville)

Federico a le visage marqué par une maladie, le nez cassé par un coup de lance au cours d’un tournoi, des rides autour des yeux, des verrues. Il est vêtu d’une tenue princière.


Son profil exprime, dans son impassibilité, la puissance et la noblesse.


urbino1.jpg
                       

 

Ils se détachent sur un vaste paysage légèrement estompé.

Un ciel bleu.

detail-elle.jpg piero-detail.jpg
   

Un route sinueuse apparait dans l’angle droit du panneau de Battista et se poursuit sur la panneau de Federico, elle longe le lac et rejoint le panneau de Battista.

 

Un lac bleu, une rivière, des bateaux à voile, des reflets sur l’eau sont d’inspiration flamande.

 

Comme les médailles, ces portraits ont des revers - les Triomphes 

 

Le bas de chaque volet est orné d’une tablette avec un décor de marbre. Sur un chemin cendré, il vont à la rencontre l'un de l'autre.
 

Triomphe1.jpg Triomphe-2.jpg

C’est d’abord le triomphe du duc qui a pris place sur un char conduit par un Amour et tiré par deux chevaux blancs.

Il porte une armure. Au-dessus de sa tête, la Fortune, qui tient une couronne de laurier.
Quatre Vertu : la Prudence, la Force, la Justice, la Tempérance.

 

Puis le triomphe de Battista. La duchesse est assise à l'arrière du char revêtue de la pourpre princière.

Elle lit un livre d'heures.
Elle est accompagnée par Vertus : la Chasteté et la Pudeur. Elle trône sur un char que tirent deux licornes, symbole de chasteté. 

 

La strophe de Federico «Un triomphe sublime conduit l'eminent [Federico] que la renommée durable de ses vertus proclame digne de tenir
le sceptre à l’instar des plus grands condottiere»
Celle de Battista «Celle qui sut garder la mesure de la prospérité sans la postérité, touts les hommes en parlent et la louent grâce aux bienfaits glorieuxde son illustre époux»


 
cheval.jpg cheval2.jpg
              

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires