Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 18:39

 

Les pierres, marbre, albâtre, lapis-lazulli, jaspe, agate, albérèse, paesine (dans le val d’Arno) ont selon le caprice de la natures, des veines, des tâches de couleur et des formes particulières.

On appelle cela «peinture de pierre»

Les coloris de la paesine, gris jaunâtre, avec des nuances de brun créent  des effets de paysages, de ruines, de tours, de remparts. La paesine est une véritable oeuvre d’art.

 Plaque-de-paesine-naturelle.jpg
Plaque de paesine naturelle          

 

Pline, dans son «Histoire de la nature» écrivait qu’il voit dans une agate «les neuf Muses et Apollon»

Au XVIe s. des peintres ont utilisé ces pierres comme support de leur peinture, en particulier la paesine  et l’albérèse de l’Arno. Ils ont peint à l’huile sur pierre.

 

Des peintres tels Antonio Tempesta et Filippo Napoletano ont peint sur pierre 

Tobi.jpg
Tobie et l'ange - Jacques Stella - XVIIe s.
Tempesta--Prise-de-Jerusalem.jpg
Antonio Tempesta - La prise de Jérusalem
 
marin.jpg
Tobie et l'ange - détail
Bateau.jpg orphee.jpg
Marine aux galions - Filippo Napoletano  Dante et Virgile en enfer - Détail 

 

Extrait d’une lettre d’un amateur de pierres paesines :

«Je ne saurais terminer cette lettre sans vous parler de certaines pierres que l’on trouve dans les monts avoisinant Florence et qui parfaitement taillées et polies, représentent des arbres, des villes, des châteaux en ruine, d’une manière si naturelle qu’elles provoquent l’étonnement...»

 

Dans l’inventaire de Laurent de Medicis (1649) sont répertoriés deux tableaux d’albérèse représentant des navires, avec des navires, avec des ornements de couleurs noires rehaussés de filets d’or et d’arabes.

 



Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires