Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 11:35

 

OU, l'histoire à travers les peintures de villes.

 

ACTE I - de 1870 à 1914

 

Vers 1872, Paris - c’est la fin de sa restructuration entreprise par le baron Haussmann.

 

Les villes se dotent d’un réseau de communication : trains, tramways, métro, taxis.

 



Camille Pissaro - Paris sous la pluie - 1898 Ernst Ludwig Kirchner - Nollendorfplatz - 1912

Camille-Pissaro.jpg

Kirchner.jpg

Le public avait refusé de reconnaître dans ces petites tâches noires la foule des passants

 

 

 

 




ACTE II - 1914 - 1922


Alexandre  Bogomazov  - Tram - 1914


Léopold Survage - Les usines 1914
Bogomazov-tram-s-1914.jpg

Les usines et leurs univers envahissent les villes.
Les cheminées d’usines font désormais partie du paysage urbain.

 

La vitesse et la mobilité donnent une nouvelle vision de la ville.

img50411.jpg

Meidner ApocalypticLandscape

Ludwig Meidner - Paysage apocalytique - 1914

«Les maisons se rapprochent. La ville explose» 

George Grosz - Metropolis 1916

 

Vision saisissante, apocalyptique, de Berlin pendant la première guerre mondiale.

La couleur rouge représente le chaos

grosz_metropolis_image1-copie-1.jpg


Virgilio Marchi - Ville fantastique - 1920

Le futurisme est créé dans un contexte politique d’avant-guerre avec un climat social très tendu. Les artisites élaborent un langage qui s’inspire de la ville industrielle et de la vitesse. 

 

C’est une ville utopique, avec ses viaducs, ses ponts, ses passerelles, hommes, femmes pressés...

Tout y est en mouvement.

image_14449.jpg
   

Tulio Crali - En piqué sur la ville - 1939

Impressionnante, effrayante peinture d'une vue aérienne prise du cockpit d'un avion et qui va s'écraser sur les immeubles !


18.jpeg

 


 

 

ACTE III - 1940...

 

Edward Hopper - Les rôdeurs de la nuit - 1942

Hopper est fasciné par le «chaos» de laideur des paysages américains. Il évoque les immeubles déserts et les rues désertes, les couleurs criardes.

42nighthawks.jpg
   

piet_mondrian_3_broadway_boogie_woogie.jpg

Mondrian - Broadway Boogie - Woogie 1942


Sur le chemin de l’abstraction Mondrian et
Van Doesburg réfléchissent  à une nouvelle
conception de l’architecture des villes.

 

«L’artiste véritablement moderne voit la métropole comme une mise en forme de la vie abstraite...
Les proportions et le rythme de la surface et de
la ligne en architecture parlent plus directement à l’artiste que les caprices de la nature.»

 

Broadway Boogie - Woogie, c’est Manhattan aux rues
à angle droit, aux buildings recouverts de publicité colorées.
   
Estes-3.jpg

Ricard Estes Apollo - 1968

C'est une peinture hyper réaliste et très minutieuse de paysages urbains aux finitions exceptionnelles. 

Il commence par prendre des photos, il sélectionne un cliché et il peint.

 


       

Tous les chemins vont vers la ville.

Du fond des brumes,
Là-bas, avec tous ses étages
Et ses grands escaliers et leurs voyages
Jusques au ciel, vers de plus hauts étages,

Comme d'un rêve, elle s'exhume.

C'est la ville tentaculaire,
La pieuvre ardente et l'ossuaire
Et la carcasse solennelle.

Et les chemins d'ici s'en vont à l'infini
Vers elle.
 


Emile Veraeren

 


Partager cet article

Repost0

commentaires