Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 15:08

Ossip Zadkine est né à Vitebsk (Russie) en 1890. Il passe son enfance à Smolensk et débarque en Angleterre en 1909 pour parfaire son éducation artistique. 


Sa vocation : devenir sculpteur.

 

Il quitte Londres et n'a que 19 ans lorsqu’il s’installe à Paris. Il découvre Rodin, les statues romaines, gothiques, l’art africain et s'intéresse à la poésie, à la littérature. Il rencontre le poète Guillaume Appolinaire

 

En 1911, il loge à la «Ruche» (nom d'un atelier d'artiste)

 

En 1915-1917, il s'engage comme soldat bracardier de 2e classe...Il est gazé et donc réformé.

Puis il s’installe au n° 100 bis de la rue d’Assas en 1928.


Il écrit à son ami André de Ridder : «Viens voir ma folie et tu comprendras que la vie d'un homme peut être changée à cause d'un pigeonnier, à cause d'un arbre.»

 

 

Ses amis sont Modigliani, Cendrars, Max Jacob, Henri Miller.


«Zadkine était heureux, rue d’Assas, de pouvoir travailler sur la terre même et au milieu d’arbres...Tu sais, me disait-il,...il faut que la semelle de mes chaussures racle la terre.» Valentine Prax, son épouse.

 

Il publie plusieurs textes poétiques en vers et en prose. 

 

Dès le début il veut donner une dimension poétique à son oeuvre. «Une sculpture ne doit pas être qu’un "bel objet", elle doit rassembler les contradictions humaines.»

 

Sa sclupture est vivante et poétique.

 

La-Sainte-famille-1912-_-1913.jpg Maternite-1919.jpg tete-de-Promethee-1956-57.jpg

La Sainte famille (1912-1913)

Maternité (1919)  Tête de Promethée (1956-57)
Mortier de plâtre  et pigments Marbres partiellement teinté Plâtre patiné

 

Le-sculpteur-1919.jpg Projet-de-monument-a-Appolinaire-1948.jpg La-melancolie---1926-1937.jpg
Le sculpteur - 1919 Projet de monument -Appolinaire -1948 La mélancolie -1926 -1937 
Marbre, Granite, Pierre, Plomb, verre peint Bronze Bronze
Zadkine.jpg
Ossip Zadkine 

Son atelier a été transformé en Musée en 1982. Il est enterré au cimetière de Montparnasse.

Ce musée m'a séduit, tant par les oeuvres que par leur mise en cimaise.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires