Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 14:42

 

Palmyre - la fascinante

 

Palmyre est une ancienne métropole caravanière du début Ie siècle après JC., installée près d'un oasis.

Y régnait la reine Zénobie, la mythique.

 

Spectacle fascinant d’une ville terrassée. 

Le cadre : un lieu pierreux submergé par des sables mordorés, un immense champ de ruines.


 Arc triomphal Pilastres 

 

On entre par l’arc triomphal, magnifique, et l’on arrive à la Grande colonnade. 


Cette grande colonnade monumentale de 11m de large traverse la ville sur une longueur de 1km avec des rues

secondaires.

Elle relie les principaux monuments dont le temple de Bêl, l’Agora, le théâtre.

Très ruinée sur environ 300m, elle est ensuite remarquablement conservée.

 

Grande colonnade


 

Le temple de Bêl est considéré comme l'un des plus importants monuments religieux de ce Ie siècle. 

 

Temple de Bêl Temple de Bêl

Ci dessous, le détail d'un élément du plafond finement
sculpté avec une série de grecques entourant une rosace


Detail-plafond.jpg Détail bas relief 

Ci-dessus le détail d'un bas relief à pampres de vigne

avec des restes de couleurs parfaitement visibles.

 

 

Triade

 

Les dieux de Palmyre :
au centre Bêl, le dieu des dieux, il peut être assimilé à Zeus,

à gauche le dieu lune Aglibôl représenté comme une jeune homme en tenue militaire avec derrière la tête un disque solaire et un croissant de lune,

à droite Malakbel représenté comme une jeune homme en tenue militaire avec derrière la tête un disque solaire.


La nécropole de Palmyre est poignante avec ses très hautes tours funéraires 

Au fond "le château arabe" du XVIe siècle.

 

Necropole.jpg

 

Il faut visiter Palmyre au lever du jour, dans la brume. Là, merveille des merveilles, émergent à perte de vue les colonnades déjà dorées par le soleil.

Mais il faut aussi visiter Palmyre au crépuscule  car les colonnades très dorées, ocres, se détachent du paysage.

Palmyre est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco (2007) 

 

 

Homs - Le krak des Chevaliers

 

Cette forteresse de toute «beauté», construite sur un éperon rocheux stratégique à 750 m d’altitude entre Homs et la mer, est imposante avec ses murailles et ses bastions.

Elle a été édifiée par les Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem (ordre qui abritait les pèlerins qui se rendaient à Jérusalem) au début XIe pour résister aux invasions musulmanes. 

Elle a résisté aux attaques entre autre de Saladin mais elle est tombée en 1271.

C’est l’exemple le mieux préservé des châteaux de l’époque des croisades. Il est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco (2006)

 

krak-des-chevaliers.jpg

 

Rampe-voutee.jpg Chapelle.jpg
De l'entrée principale, cette rampe voutée mène à l'enceinte intérieure  La chapelle voutée en berceau
Inscriptions.jpg
Aqueduc-copie-1.jpg

Emouvante inscription en latin sur un pilier qui commence par

"Aie la richesse, aie la sagesse..."

L'acqueduc en très bon état

 

Impression très forte ressentie en imaginant la vie de ces chevaliers avec leurs familles.

 


 



 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires