Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 20:40

 

D'abord une oeuvre sans titre  de Urs FischerCorderie de l’Arsenal

Deux sculptures de cire sur une structure d’acier : d’un côté, une copie grandeur nature de l’Enlèvement des Sabines de Jean de Bologne XVIe S. et de l’autre un homme qui la regarde (Rudolf Stingel, ami de Urs Fuscher)

Une bougie géante allumée se consume pendant toute la durée de la Biennale, ou du moins pendant le temps qu’il faut pour que les sculptures fondent. 

  

Fischer.jpg 

 

Enlèvement Sabines.jpg 


Une réflexion sur l’éphémère des choses, sur l’impermanence des oeuvres
 

 


 

File Room - Dayanita Singh - Corderie de l’Arsenal

 

Les photos en noir et blanc de Dayanita Singh sont étonnantes, voire bouleversantes. Elles décrivent un chaos immense de milliers de fichiers, archives de New Deli. 

 

On les regarde et l'on s’interroge sur leur contenu : ce sont peut être des archives comptables, fiscales, mais peut être aussi des dossiers pleins de secrets.

 

Aucun visage, mais on sent derrière ces archives une présence humaine.


19072011-IMG 4063 19072011-IMG 4061

 

 


 

The clock de Christian Marclay Lion d’or de la biennale de Venise - Corderie de l’Arsenal

 

Christian Marclay est musicien, compositeur et plasticien, mais il est surtout connu pour ses collages sonores et ses installations vidéos.

 

Pour The Clock, il a collecté avec une très grande habileté des milliers d’extraits de films de différentes périodes, de différents pays, de différents genres mettant en scène l’heure sur une montre, une horloge, un réveil...

 

Ce film est construit à partir d’une variété étourdissante d’extraits, minute par minute.

On passe du suspens, au comique, puis du tragique, au romantique....du jour à la nuit...du calme à la vitesse, de la pluie au soleil, de la voiture au train, à l’avion...de passé au présent...du présente au passé.

On revoit avec un grand plaisir des extraits très courts d’oeuvres d’
Hitchcock, Pasolini, Fellini, Truffaut, mais aussi de séries B...

Le film dure 24 heures

On se laisse prendre au jeu. Impossible de quitter le fauteuil.

C'est une performance exceptionnelle, car le montage n'est pas une simple accumulation d'images.  

Une mosaïque d'histoires qui se déroulent presque de seconde en seconde.


Quelques extraits sur Youtube


The-clock.jpg 

 

 




Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires