Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 09:07

 

michel-ange_pieta_vatican-1143x1201-copie-1.jpg
                       

 

«Quelle vie, quelle douleur, quel éternel combat ! Et cette oeuvre, soupir d’un volcan , qui est la vie cent fois plus que la vie même. Quelle misère dans la grandeur, quel jeûne farouche de tout bonheur, quel Tantale...De tous les grands hommes, peut-être a-t-il été le plus torturé, sinon, le plus malheureux...»

Extrait de : Voyage du condottière - André Suarès

Basilique Saint - Pierre

 

Dans la première chapelle de la nef latérale droite, la Pièta de Michel-Ange, l’une de ses premières oeuvres réalisées à Rome - Il n’avait pas 25 ans -

Elle est protégée par une vitre blindée.

La bande en travers de la poitrine de la Vierge porte sa signature.(C'est la seule oeuvre signée) 

 

pietab.jpg pieta2.jpg


MICHAEL. ANGELUS. BONAROTUS. FLORENT. FACIEBAT

(Michelangelo Buonarroti de Florence créa cette oeuvre)

 

Un magnifique travail du marbre et une harmonie parfaite de la composition.  Admirables.

Il parvient à créer une prodigieuse unité entre la figure de la Vierge et celle du Christ étendu sur ses genoux.

La tête inclinée et le regard grave, la Vierge jeune et d’une beauté idéale tient sur ses genoux le corps sans vie de son fils de telle manière qu’il se fond presque entièrement dans les contours du plissé de son ample robe.

Pour Michel-Ange, la jeunesse de la Vierge - maintes fois décriée par les critiques - est l’expression de sa pureté.

Ce groupe fascine aussi par sa puissante expressivité, particulièrement manifeste dans cette alliance de la mort et de la jeunesse, du deuil et de la beauté.

Aucune autre de ses oeuvres, n’aura le même «fini».

 

Selon Dante  : «Vierge mère, fille de ton fils» 


On dit que debout, elle mesurerait plus de deux mètres, mais sa tête a les mêmes dimensions que celles du Christ.


Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires