Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 16:30

 

 

Un vrai coup de coeur (qui dure encore) lorsque je suis entrée dans la première salle du Musée des Offices à Florence : trois peintres florentins, trois Vierges en Majesté.

 

Le thème de la Vierge en Majesté sur le trône est très répandu dans la peinture florentine de XIIIe siècle.

 

Cimabue

Madonna Santa Trinita - 1280

 

Cimabue est encore influencé par l'art byzantin : vue frontale, utilisation généralisée de l'or.

 

La vierge est assise sur un trône, de forme très compliquée, avec l'enfant Jésus qu'elle présente.


Les visages sont encore rigides, mais ils expriment de la tendresse.


Des touches d'or scintillent dans son manteau byzantin.


En bas, une architecture avec trois baies occupées par quatre prophètes. Ils sont en dessous, mais on a l'impression qu'ils sont devant.

Huit anges sont les uns au dessus des autres ce qui donne de la profondeur au tableau.
Madonna-Santa-Trinita-Cimabue.jpg

 


 

Duccio di Buoninsegna 

Madonna Rucellai - 1285

 

Même sujet, mais ...une délicatesse

 

La vierge semble plus humaine, elle est pensive et l'on sent une relation affectueuse entre elle et l'enfant Jésus, fragile.

 

Un galon doré borde son manteau.


Le trône est moins lourd.

Derrière la Vierge, des fenêtres à meneaux gothiques élancés ornent le trône.

 

Six anges agenouillés, comme suspendus sur le fond d'or regardent la Vierge et l'enfant avec douceur.

 

 

Madonna-Rucellai-Duccio.jpg

 


 

 

Giotto 

Madonna di Ognissanti - 1310

 

La Vierge et l'Enfant sont représentés un peu de biais vers la droite.

La Vierge esquisse un sourire. Le trône est entouré d'anges, de saints et de l'enfant Jésus bénissant. 


Giotto expérimente la notion de l'espace, mais aussi la perspective.

 

Les proportions et la finesse du trône sont plus vraisemblables. Les figures ont des formes pleines, modelées par le clair obscur.

 

Giotto met l'accent sur la masse du manteau bleu, et le clair-obscur des figures et des vêtements. Il fait ressortir la poitrine et les genoux. Innovation très importante.


Le fond d'or renvoie sa lumière sur les halos dorés des anges et des saints et sur les couleurs vives des vêtements.


La représentation de Marie et de l'Enfant sont l'expression d'un nouveau langage pictural. 

Ils se rapprochent de l'humain. 

               

Madonna-di-Ognissanti-Giotto.jpg



      

 

Partager cet article

Repost0

commentaires