Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 18:00

 

 

Une très jeune pianiste Yulianna Avdeeva, Chopin et Ravel

 


Deux oeuvres de Ravel - Pavane pour une infante défunte et Sonatine.

 

J’ai voulu en savoir plus...

D’abord sur Yulianna Avdeeva. Elle a vingt sept ans, elle a fait ses études au conservatoire de Moscou.
D’après sa biographie c’est une surdouée et j’ai beaucoup aimé son jeu.

 

Puis je me suis promenée dans les oeuvres de Maurice Ravel (1875 - 1937), celles que j’ai entendues et quelques autres.

Ravel-Maurice.jpg

J'aime les titres de ces oeuvres : Jeux d’eau, Miroirs, Une barque sur l'océan, Ma mère l’Oye, Sonatine, Shéhérazade, La Valse, L'enfant et les sortilèges, Jeux d’eau, Noël des jouets, Pavane pour une infante défunte...

 

Quelques oeuvres, parmi mes préférées.

 

Jeux d’eau

Premier grand chef d’oeuvre de Ravel (cinq minutes) qu’il dédicace à «Mon cher maître Gabriel Fauré»

La partition porte en épigraphe une citation de Henri de Régnier : «Dieu fluvial riant de l’eau qui le chatouille

 

 


Pavane pour une infante défunte

Une petite pièce pour piano qui ne dure que six minutes. La dédicataire est la princesse de Polignac.

Elle  a été inspirée par une touchante nouvelle de Jean de la Varende, Le centaure de Dieu : «L’enfance est un voyage oublié».

 

Ravel : «Je n’ai songé, en assemblant les mots qui composent le titre, qu’au plaisir de faire une allitération.» 

 

 


L’enfant et les sortilèges

 

Un beau jour de 1916 Colette rédige en moins de huit jours un court poème en prose qu’elle intitule «Ballet pour ma fille». Elle le lui propose. Il l’accepte séduit par le sujet : objets de la maison, les animaux du jardin qui se révoltent contre un enfant méchant.


Il juxtapose fox-trott, danse légère du feu, pastorale avec accompagnement en musette et tambours.


Colette : «Comment dire mon émotion première, au premier bondissement des tambourins qui accompagnent le cortège des Pastoureaux ? L’éclat lunaire du jardin, le vol des libellules et des chauves-souris» 


 


 

Ma mère l’Oye

C’est un recueil de «cinq pièces enfantes».

Ravel a puisé son inspiration  dans les contes de fées de XVIIe S : Charles Perrault, la comtesse d’Aulnoy 

Il est composé de «Pavane de la Belle au bois dormant - Le petit Poucet - Laiderennette, impératrices des pagodes - Les entretiens de la Belle et la Bête - Le jardin féérique.»

 

 

«Le dessein d’évoquer dans ces pièces la poésie de l’enfance m'a naturellement conduit à simplifier ma manière et à dépouiller mon écriture»

 

 


 

Miroirs

C’est un recueil de cinq pièces : Noctuelles - Oiseaux tristes, Une barque sur l’océan - Alborada del gracioso - La Vallée des cloches (25 minutes)

 

 

Musique impressionniste... J'aime

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires