Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 11:45

 

Marcher c’est se délivrer de l’urgence, c’est retrouver des sensations oubliées.

C’est surtout être en contact direct avec la nature, c’est se laisser envelopper par une foule de sensations même si la nature ne se laisse pas dévoiler immédiatement. 

 

Il faut être disponible, attentif, et la nature se dévoile. Et alors, tous les sens sont en alerte.

 

La vue  -  L’attention visuelle devient forte surtout lorsque l’on suit le cours d’un fleuve, lorsque l’on longe les champs de blé, les prairies fleuries, un vieux moulin abandonné.

 

L’ouïe aussi est en alerte, on écoute le vent qui se lève, les oiseaux.

 

Le tactile - j’ai aimé lorsqu’au cours de cette marche des gouttelettes d’eau ont frappé (doucement) mon visage, mouillé mes cheveux. 

C’est aussi toucher, les arbres, ses feuilles, les fleurs.

 

L’odorat : Les odeurs fortes et suaves des fleurs du tilleul.

 

Et l’on finit par rêver lorsque l’on marche. 

 

Champ-de-ble.jpg

 

Le-long-du-Cher.jpg Le-Cher.jpg

 

 

 

Le-vieux-moulin---debut-XVIe--S.jpg  
   
Les-crues-et-les-tags.jpg  

 


Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans Petits riens
commenter cet article

commentaires