Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 16:50

 

Au XIXe s. un jeune archéologue Austen Henry Layard (né à Paris en 1817) part pour le British Muséum le long du Tigre et de l’Euphrate.


Son objectif : retrouver les traces d’un empire disparu depuis plus de 2500 ans, celui de l’assyrien Assourbanipal qui régna entre 669 à 631 av. JC.

 

Les Assyriens étaient des êtres belliqueux et naturellement leur art est celui des guerriers.
Les murs, les salles, les cours des palais étaient couverts de reliefs représentant des scènes de batailles, des chars, des créatures mystérieuses, des animaux féroces qui montaient la garde aux portes des palais.

 

Et dans un palais, une bibliothèque royale composée de tablettes d’argile gravées de caractères cunéiformes qui donnent de nombreuses informations sur leurs croyances religieuses, sur l’astronomie, les mathématiques.

 

 

Certains reliefs étaient très raffinés notamment celui du splendide Lion et lionne dans un jardin

 

Lions comme animaux de compagnie ?

 

Derrière la lionne, sans doute une vigne.


 

Lion et lionne dans un jardin.jpg

Chargé d’un impressionnant butin, Austen Henry Layard rentra à Londres pour écrire l’histoire des assyriens.


Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires