Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 13:03

Province de Lucanie au sud de Naples. C’est là qu’a été élevé le grand temple de Paestum.

La majorité des tombes à caisse de Paestum sont recouvertes par des dalles en calcaire. Elles sont souvent ornées de fresques qui représentent des scènes de la vie du défunt, les honneurs funéraires et les pleurs des femmes.

Ces peintures funéraires présentent des femmes dans leur costume traditionnel, filant la laine ou se regardant dans un miroir. Le goût pour la décoration et l’habileté dans le rendu des poses montrent l’importance de l’influence de la peinture grecque.

Quelques dalles du Ve et IVe s. avant JC

1920px-The_Tomb_of_the_Diver_-_Paestum_-_Italy-1.JPG

Dalle de couverture, seconde moitié du Ve s. av JC

La tombe du plongeur : Un jeune homme nu saute d'un tremplin et plonge dans un miroir d'eau. Elle peut représenter une scène de la vie quotidiennes mais aussi une scène la scène du passage dans l’au-delà.

Cette fresque est l’une des oeuvres les plus élaborées et surprenantes de l’art grec.


pasete.jpg

Dalle courte seconde moitié du Ve s. av JC

Plusieurs interprétations de cette scène sont possibles : les trois personnages peuvent représenter un pédagogue (à gauche) et une jeune joueuse de flûte (à droite) accompagnant le défunt (au centre).

On pourrait y voir également un athlète s’entraînant  au son de la flûte, sous le regard vigilant de son instructeur.

 


Paestum--tombe-du-plongeur--banquet-1.jpg
paest4.jpg

 

Dalle longue Ve s. av JC

Très belle dalle. Elle représente un banquet funéraire

A droite, deux personnages (un homme barbu et un éphèbe aux lèvres rouges sont absorbés dans leurs préliminaires amoureux, tandis que les trois autres personnages jouent au cottabe., lançant du vin avec des coupes évasées. il s’agit d’un jeu d’origine sicule, adopté par les Grecs et souvent représenté sur des vases peints. La banquer funéraire occupe la seconde dalle longue. La scène reprend la composition de la première dalle.

Sur la dalle la mieux conservée, la haute qualité de la peinture se traduit par l’emploi du rouge du noir, jaune, bleu. On est frappé par la personnification des visages saisis dans les attitudes et les expressions les plus diverses. avidité sensuelle, retenue faussement pudique du couple d’amants.


40.jpg

Dalle peinte IVe s. av JC

Il s’agit d’une scène de gynécée ; la défunte, aidée d’une servante qui tient un ciste, est en train de filer.

C'esr à cette époque que naît ce type d'iconographie dont la femme est la principale actrice en qualité de maîtresse de maison. 


411.jpg

Dalle peinte milieu IV s. av JC

Dans le triangle supérieur, la défunte accompagnée d’une servante monte dans la barque où l'attend une sorte de Charon ailé. Dans le cortège funèbre situé au-dessous, des femmes portent de riches offrandes et un prêtre s’apprête à sacrifier un taureau tacheté.

En dessous, des personnages qui reflètent l’importance de la défunte.


49.jpg

Dalle peinte troisième quart du IV s. av JC

Un guerrier portant un court chiton, un casque orné d’une crête et des cnémides monté, monté sur un cheval noir avance vers un cratère en forme de cloche. Le cavalier entreprend un voyage vers le monde d’Hadès


 

46.jpg

Dalle peinte milieu IVe s. av JC

 La défunte est étendue sur un lit funéraire. Elle est entoutée de pleureuse levant les mains dans un geste dui traduit le désespoir. Un Kalathos est empli d'offrandes. La disposition symétrique dessinent des lignes fluides sur le fond très clair. Un effet de perspective est créé par les pieds du lit.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires