Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 18:40

 

Selon mon  dictionnaire,  "le tissu est un matériau obtenu par l'assemblage de fils entrelacés".

 

A regarder souvent des tableaux, j’ai fini par regarder plus précisément les tissus et leur couleur. 

 

Le tissu a, avec la peinture, un lien troublant et captivant. Il offre aux peintres des possibilités picturales et des niveaux de signification intéressants.

 

Le tissu noir est pour les bourgeois et pour le deuil,

le cramoisi est royal et ecclésiastique,

le rouge désigne la passion,

le blanc la virginité,

le violet suggère l'impureté,

l'or, la spiritualité.

 

Quelques exemples de ces tissus et couleurs parmi les peintures du XVIe au XIXe siècle que j'affectionne pour des raisons très différentes.

 

 

le_verrou_large-copie-1.jpg

 

Le verrou - Fragonard  autour de 1776 - 1780

 Musée du Louvre

 

On y voit un baldaquin et un lit en désordre,

mais l'oeil s'attarde surtout sur les tentures, les draperies magnifiquement peintes.

 

Les tissus plient, s’enroulent, se déroulent.

 

La soie, le satin, les batistes, les velours brun, rouge, jaune, or, blanc scintillent sous l’effet de la lumière.

 

Fabuleux.

 


Deux éléments m'intéressent dans ce tableau.

 

Le coude appuyé sur le rebord d'un parapet, cet homme jeune calme et assuré nous regarde.
On pourrait penser qu'il va nous parler.

 

Mais ce que l’on voit d’abord c’est le tissu couteux de la manche bleue rehaussée de blanc argenté.

 

Cette manche  me semble être le véritable centre du tableau.

 

L'homme à la manche bouffante - Titien (1510).

Il est aussi intitulé Portrait d'homme dit de l'Arioste

(Londres National Gallery)

 

A-man-with-a-quilted-sleeve-Titian.jpg

 

 

Watteau-l-enseigne.jpg l-enseigne-gersaint-Watteau.jpg

 

 

 

L'enseigne de Gersaint - Watteau - 1720 - Berlin

 

Ces deux photos sont en fait un seul tableau.

 

L'oeuvre représente la boutique du marchand de tableaux Gersaint.


C'est une des oeuvres majeures de Watteau et sans doute sa dernière oeuvre.


Les femmes sont vêtues d'une robe "flottante" (mi-robe, mi-manteau) plissée.


Dans la partie gauche du tableau un homme invite une jeune femme à franchir le seuil de la boutique.


Sa taille paraît très svelte et sa longue robe de satin ou de soie rose chatoie à la lumière.

Elle est vue de dos, mais l'on devine l'expression de son visage.


Watteau donne l'impression d'avoir peint d'un seul jet les plis des robes.


Cette robe "flottante" a conduit les historiens à donner un nom aux plis : "les plis Watteau".


Ces plis sont une succession de plis ronds, de plis plats et de plis couchés.


J'aime !

 

 

Un dernier...pour le plaisir !

 

Mme-de-Senonnes.jpg

Madame de Senonnes - Ingres -1814 - Musée de Nantes  


Des dentelles, des velours, du satin, des bijoux délicats...

Tout est doux : les velours d'un rouge éclatant, les dentelles, le divan d'un jaune soyeux, mais aussi son attitude et son regard.

Elle semble sereine, son visage est fascinant.

Ingres a superposé des couches transparentes de peinture pour obtenir un glacis aussi extraordinaire. 

On a envie de toucher le velours de sa robe.

 

Magnifique  !           

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires