Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 20:00

Les Tanagras sont des figurines de terre cuite.
Leur nom vient de Tanagra, une ville de Béotie, dans la Grèce du Nord.


Elles peuvent être féminines, masculines - le plus souvent féminines.

 

Ce sont avant tout des offrandes votives que l'on trouve dans les tombes des nécropoles. Elles témoignent de l’affection des vivants pour leurs morts.

 

Ces Tanagras sont vêtues d’un chiton et drapées d’un manteau léger dont les plis sont très élaborés. Ils créent des effets multiples en s'adaptant à leurs pauses. 

 

Elles sont parfois coiffées d’un chapeau, peuvent porter des boucles d’oreilles, jouer d’un instrument de musique, être assise, être debout.

 

Celles, ci-dessous ont été trouvées dans les cimetières d’Alexandrie et doivent leur nom aux faubourgs modernes de Chatby, d’Hadra...

 

Femme-a-la-couronne.jpg Femme à l'enfant debout


Femme à la couronne  - Hadra
       


Femme à l'enfant - Alexandrie
Femme-debout-Hadra-IIIeS-avJC.jpg

Beaucoup ont été faites à l’aide de deux moules, un pour la face, un pour le dos.

D’autres ont étés moulées par morceaux : la tête, le tronc, les membres.

 

Les différentes parties assemblées, elles étaient enduites d’une légère couche d’argile blanche puis cuites.

 

Ensuite elles étaient peintes avec des couleurs vives (le rouge, le rose pour la chair, le bleu pour les vêtements, le noir ou le marron pour les cheveux, le jaune.

Certains détails pouvaient être recouverts d’une mince feuille d’or.

 

J’aime leur élégance, leur allure gracieuse, leur petit côté «précieux» et surtout elles sont un témoignage du goût et de la sensibilité de ce IIIe S. av. JC

 

Leur production s'étend de 330 à 200 av. JC.


Femme debout - Hadra
 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires