Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 14:10

Nolib.jpg 

A la fin de la guerre de Cent Ans, Tours devient la capitale du Royaume avec l’avènement de Louis XI, de Charles VII, Louis XII... 

 

La cour s’installe, bâtit de très belles demeures. Elle attire de nombreux artisans et artistes.

 

Un style tourangeau de peinture et de sculpture se crée, certes influencé en particulier par l’Italie.


Chaque livre d'heures est unique. Il est composé de textes, de psaumes et illustré.

 


 


 

 

Jean Bourdichon - 1457-1521


Peintre et enlumineur sans doute formé par Jean Fouquet.

 

1 - Les Grandes Heures d'Anne de Bretagne av. 1508 - Psaume 148

Un cadre doré, des feuillets avec texte et des bordures à motifs végétaux, des ancolies à fleurs doubles.

Psaume-148.jpg


2 - Les heures de Louis II - vers 1502 - 
Vierge de l'Annonciation -  Fuite en Egypte

 

Peintures d'une grande beauté formelle

Vierge.jpg Fuite.jpg

 

3 - Les heures à l'usage de Tours

 

Saint-Martin.jpg
Saint Martin - miniature - Missel de Jacques de Beaune

 

 


 

Jean Poyer (mort avant 1504)

 

 

Poyer1.jpg

La nativité - Missel à l'usage de Tours de Guillaume Lallemant - 

Peinture très colorée, du gris, du bleu, du rose.

Une construction architecturale avec paysage.

Une inspiration de la peinture de la Renaissance italienne dans ce tableau : utilisation subtile de la couleur et de la lumière, une mise en scène spatiale, une représentation convainquante de la figure humaine, le sens du paysage.

Volet droit du triptyque de la Madeleine - Noli me tangere - 

Un rocher, des silhouettes, au centre un immense arbre, Madeleine est assise et Jésus lui dit : «Ne me touche pas»

Vers 1500

Son oeuvre la plus connue est Le triptyique du Liget de 1485.

Ce rétable est aussi exposé au Musée

 


Nolib.jpg

 

Cours-y vite ...

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires