Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 09:00

 

La première décoration de surface de laque connue au Japon, date de temps immémoriaux. Des traces de laque rouge et noire ont été trouvées sur des petits peignes du néolithique. 

C’est un matériau très prisé par l'aristocratie japonaise.

La laque est une sève issue de l’arbre verniciflua (l'arbre à laque). C’est une matière plastique naturelle, résistante à l’eau.

Elle peut être appliquée sur la surface de pratiquement n'importe quel objet. Une fois recouvert d'une fine couche de laque, l'objet est placé dans un environnement humide. On peut ajouter plusieurs couches. Sa production est longue et extrêmement coûteuse.

 

Dans la capitale impériale, on applique sur la laque encore fraîche, des fragments d’or et d’argent sur lesquels on superpose d’autres couches de laque transparente.

Les premiers objets laqués ont été colorés en noir ou rouge avec l'ajout de charbon de bois ou du cinabre. 

 

Les techniques ont progressivement évolué après le Xe s. On voit apparaître la technique makie-e (poudre et argent) mais aussi l’incrustation de nacre. 

 

 



Boîte d'été et d'automne et fruits à plusieurs niveaux vers 1860-1890

Cette boîte est conçue pour le stokage de produits comestibles lors de fêtes.
Elle a cinq niveaux
.
Elle est créée par Shibata Zeshin, un maître connu pour son sens de l'invention de la conception.

Des fruits : raisins, melons, nèfles, poires.... 

Les couvercles en laque noire sont interchangeables. L'intérieur des couvercles est signé par Zeshin.

 

Boite-d-ete-et-d-automne-des-fruits-a-plusieur-copie-1.jpg Boite-d-ete-et-d-automne-des-fruits-a-plusieur-copie-2.jpg
   
Boite-d-ete-et-d-automne-des-fruits-a-plusieurs-niveaux.jpg hb_2010.143a-g_av2.jpg
   
hb_2010.143a-g_av7.jpg hb_2010.143a-g_av6-2.jpg

 

 


 

Boîte d'écriture avec cascade et chute d'eau époque d'Edo - fin du XVIIIe s. 

Bois laqué avec or, argent et incrustation d’or

Le couvercle représente une chute d'eau qui descend d'une chaîne de montagnes avec des rochers, entourés de pins et de bambou. La rivière est représentée en or et argent poli avec des lignes exprimant l'eau tumultueuse. 

Au bas de la cascade, les vagues sont exécutées en argent renforcées par des incrustations d'argent pour exprimer des gouttes d'eau. 

 

À l'intérieur du couvercle la cascade est répétée. 

Elle pourrait faire référence aux pittoresques chutes près de Yoshino, une chute d'eau louée dans la poésie et la prose japonaise classique.

 

hb_81.1.173.jpg

hb_81.1.173_av1.jpg hb_81.1.173_av4.jpg
   

 


 

Boîte à cartes-poèmes avec de jeunes pins et de fleurs de nandina, fin du XVlIIe s. 
Laque rouge sur fond de laque noire. Ces boîtes cartes-poèmes de forme carrée sont utilisées pour la calligraphie ou la peinture. Elle sont généralement décorées de flocons d'or ou d'argent avec un motif imprimé ou peint qui servira de fond à la calligraphie

Cette boîte présente un paysage avec de jeunes pins et des arbustes nandina. Les jeunes pins symbolisent le renouveau de la nature et la longévité. Le feuillage «de bambou céleste», la nandina, porte des baies rouges qui mûrissent en fin d'automne et persistent tout l'hiver.


hb_81.1.152a-b_av1.jpg
 
laque-poemes2.jpg  
Simplement magnifique.

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires