Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 14:35

Pendant de nombreuses années, François Pompon a été l'un des assistants, comme tailleur de blocs de marbre, d'Auguste Rodin et de Camille Claudel.

 

Vers 1905, il abandonne la figure humaine et se tourne vers les animaux qu'il a observés au Jardin des Plantes. 

 

L'ours polaire est sa plus belle réalisation. Elle est exposée au Salon d'automne en 1922. Cette oeuvre lui apporte une reconnaissance tardive, à l'âge de soixante-sept ans.

 

Il abandonne tout rendu réaliste et se penche sur « l'essence même de l'animal ». 

Une économie de moyens donne à l'œuvre une présence qui tire sa force véritable de son échelle monumentale. 

Loin de l'anecdotique, elle révèle une recherche d'intemporalité et de permanence.  «Je fais tout d'abord l'animal avec presque tous ses atours. Puis progressivement j’élimine..»
Colette a été frappée par les pattes « épaisses, mises en sourdine » de ses animaux.

 

Ses sculptures aux formes arrondies, sont un refus des formes géométriques. 
«Jaime la  sculpture sans trous ni ombres ». 

 

transfert2-1.phpfilenamehdours_blanc_resine_pompon_0.jpg
 
transfert2-1.phpfilenamehdchouette_resine_0.jpg pom04a.jpg
   

 

 

Souvenir d'enfance - ma grand mère avait sur une table ce fameux Ours blanc

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires

Noëlle 13/04/2014 18:00

J'ai vu cet ours la semaine passée à Dijon!
Bises

La dilettantelle 20/04/2014 19:16



J'aime cet ours. C'est tout un pan de mon enfance


Bisous