Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 08:20

 

Dès le mardi 7 mai 1889, jour de son inauguration, la Tour Eiffel a suscité autant de louanges que de controverses. D’abord opposés à son existence, les hommes de lettres, les peintres l’ont célébrée, représentée, louée jusqu’à ce qu’elle devienne l’image de Paris.

 

 

Les artistes contre la tour Eiffel

La protestation suivante se signe en ce moment dans Paris :

À monsieur Alphand,


Monsieur et cher compatriote,

Nous venons, écrivains, peintres, sculpteurs, architectes, amateurs passionnés de la beauté jusqu’ici intacte de Paris, protester de toutes nos forces, de toute notre indignation, au nom du goût français méconnu, au nom de l’art et de l’histoire français menacés, contre l’érection, en plein cœur de notre capitale, de l’inutile et monstrueuse tour Eiffel, que la malignité publique, souvent empreinte de bon sens et d’esprit de justice, a déjà baptisée du nom de « tour de Babel »...

Etaient contre, parmis les plus célèbres : Alexandre Dumas fils, François Coppée, Leconte de Lille, Guy de Maupassant...

 



   1910

Ô Tour Eiffel !

...

Je ne t’ai pas chaussée d’or

Je ne t’ai pas fait danser sur les dalles de cristal

Je ne t’ai pas vouée au Python comme une vierge de Carthage

Je ne t’ai pas revêtue du péplum de la Grèce

Je ne t’ai jamais fait divaguer dans l’enceinte des menhirs

...

    Ô Tour Eiffel !

Feu d’artifice géant de l’Exposition Universelle !

...

Tu es tout

Tour

Dieu Antique

Bête moderne

Spectre solaire

Sujet de mon poème

Tour

Tour du monde 

Tour en mouvement...

Ô sonde céleste !

Pour le Simultané Delaunay, à qui je dédie ce poème
Tu es le pinceau qu’il trempe dans la lumière...

 

 

R-delaunay-Tour-eiffel-avec-arbres1910.jpg

 

Tour - Blaise Cendrars

Tour Eiffel avec arbres - 1910


Robert Delaunay a représenté la Tour Eiffel dans de nombreuses toiles surtout entre 1909 et 1912 et Cendrars connaissait le drame que fut pour lui sa lutte avec la Tour Eiffel. 

«Cette année-là, 1911, Delaunay fit, je crois, cinquante et une toile de la Tour Eiffel, avant d'arriver à un résultat.» 

«Je pense que la Tour est devenue une des merveilles du monde. Pour l’avoir aimée et pour le plaisir qu’elle m’a donnée, je ne trouve pas de mérite de lui avoir donnée depuis 1910 des multiples formes de mon amour.»
Robert Delaunay - Mai - Juin 1929

 

...Météore, Robert traverse le cubisme, il l‘escalade et le satellise autour de la Tour Eiffel, muse d’acier d’un monde nouveau qu’il observe, contemple et adore sous tous les angles avec des jumelles prismatiques de visionnaires. La Tour n’est pas un phare isolé, répète-t-il avec enthousiasme. «Une inspiration nouvelle travaille la Tour, les ponts, les maisons, l’homme, la femme, les joujoux, les yeux, les livres, New-York, Berlin, Moscou»
Sonia Delaunay 1978 - Nous irons jusqu'au soleil

 

 

tOur eiffel 21911
 

Tour Eiffel - 1911

Et voici la tour Eiffel ! ...Voilà réalisée en fer la corde que lance au ciel le fakir et à laquelle il invite ses amis à grimper… J’ai connu Eiffel, je grimpe… Mon Dieu qu’elle est belle, vue de la cage du départ, avec sa large baguette cousue jusqu’au deuxième, comme à une superbe chaussette ! Mais elle n’est pas un édifice, elle est une voiture, un navire. 

Jean Giraudoux - Prière sur la Tour Eiffel 

456px-Georges_Seurat_043.jpg
  Georges Seurat - La Tour Eiffel - 1889
   
Chagall.jpg Dufy.jpg

Marc Chagall - Paris à travers la fenêtre - 1913

Raoul Dufy - Tour Eiffel - aquarelle - 1935

 



Des poètes, des écrivains, des photographes... l’ont célébrée à leur manière.

Apollinaire-Tour.jpg Leon-Paul-Fargue.jpg Le-Corbusier-Plans-.jpg
Guillaume Apollinaire - 
Tours Eiffel et Notre Dame de Paris

 

Léon Paul Fargue -
De La Tour Eiffel

Le Corbusier - Plans

«En face de la Notre-Dame gothique, c’est le vrai clocher du Paris moderne qui se dresse au Champ de Mars. Les deux oeuvres, la Tour et la Nef, sont nées du même désir, et toutes deux réalisent un rêve semblable d’exaltation surhumaine»

Duchamp - Villon «L’architecture et le fer - 1914»

 


Ya d'la joie
La tour Eiffel part en balade
Comme une folle elle saute la Seine à pieds joints
Puis elle dit :
«Tant pis pour moi si j'suis malade
J'm'ennuyais toute seule dans mon coin»

Y a d'la joie


Ribou.jpg
Charles Trenet Le peintre de la Tour Eiffel - Riboud


Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires

Noëlle 24/04/2013 09:34

Merci pour ton article, je viens juste de finir ma broderie dessus ...
Plein de bisous