Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 09:00

 

Enfin retourner à Florence pour adminer après une longue période de restauration l'un des chefs d'oeuvre absolus de la ville : la chapelle Brancacci.

Les fresques de la capelle Brancacci de Santa Maria del Carmine représentent le point de départ de la peinture de la Renaissance, la source d'où s'inspirèrent les artistes du Quattrocento.

 

Beaucoup de détails sont maintenant visibles : des nuages blancs et sombres, des maisons de paysans, une haie, un lac, une tête au chapeau rouge...et surtout une lumière vive.   

Trois artistes pour une chapelle.

Les scènes sont conçues aux dimensions de Florence, c’est à dire dans un monde qui s’inspire du présent.

 

La chapelle est confiée à Masolino avec la collaboration de Masaccio et terminée par Filippino Lippi.

Le cycle peint à la demande de Felice Brancacci comporte : le Pécher originel, la Chute du paradis terrestre,
les scènes de la Vie de Saint Pierre.
 

La fresque illustre en même temps trois moments de l'Evangile selon Saint Matthieu

C'est un résumé du destin de l'humanité à partir du jour de la création.

 

 La chapelle Brancacci - détail
image_large-1-copie-1.jpeg
 

Le paiement du Tribut - Masaccio

175480.jpg

Jésus et les douze âpotres arrivent à Capharnaüm - un collecteur d'impot exige le paiement du tribut
destiné au temple de la ville.
Jésus décide de se soumettre à la requête et de respecter les lois du lieu.
Il demande à Pierre de jeter un hameçon dans le lac et d'y pêcher un poisson, dans la bouche duquel
il trouvera une pièce d'argent qui servira à payer le tribut. 
Le groupe des âpotres forme un demi cercle autourde Jésus avec son mateau bleu et sa tunique rouge.
Pierre porte une tunique bleue et un manteau jaune. Autour de Jésus, les apôtres forment un cercle.

Pierre-.jpg

Le-tribu.jpg
Pierre est redevenu pécheur

La remise du tribut

 

La Prédication de Saint Pierre - Masolino

Saint Pierre est de profil, le bras droit levé, le geste accompagne le discours.
Il exhorte la foule à se convertir.

Predication-de-Saint-Pierre.jpg

On y découvre une jeune religieuse, l'attention du vieillard, un jeune garçon dont la tête est enveloppée d'un turban. Sans doute une allégorie des trois ages de l'homme. 


Le baptème des néophytes - Masaccio

Bapteme.jpg

Au premier plan, le corps imposant de Saint Pierre, le bras tendu baptisant un homme agenouillé devant lui. L'eau transparente de la rivière forme de légers tourbillons autour de ses genoux. Son attitude est très naturelle.


La distribution des biens - Masaccio

La-distribution-des-biens2-copie-1.jpg detail-Masaccio.jpg

Cette scène illustre un épisode qui évoque la communion des biens mise en pratique par la première communauté chrétienne. Les propriétaires de maisons et de domaines vendaient leurs biens et remettaient l'argent obtenu aux apôtres pour qu'il soit redistribué à chacun selon ses besoins. Une foule de nécessiteux se pressent et attendent la distribution des biens. A gauche de Pierre une jeune mère porte un enfant dans ses bras. Elle est vêtue pauvrement d'une robe brune qui laisse ses bras découverts. Dans le fond on aperçoit une femme enceinte qui croise les mains sur son ventre. 


La tentation d'Adam et Êve et Adam - Masolino _ Êve chassés du Paradis terrestre - Masaccio

Adam-et-eve.jpg Adam-et-eve-chasses-du-paradis.jpg
                 
Dans la Tentation, Adam et Êve sont représentés comme des créatures candides. Leurs corps sont arrondis avec douceur.
La condamnation succède à la faute. Le corps musculeux d'Adam plie sous le poids de la douleur et de la honte. Le visage d'Êve se tord, déformé par l'angoisse.
Leur nudité laisse entendre que Masaccio s'est inspiré de modèle sculpturaux.

 

Saint Paul rendant visite à Saint Pierre en prison Filippino Lippi

st-Paul.jpg

La figure solennelle de saint Paul s'impose telle une colonne au premier plan, son bras tendu souligne le mouvement de lacomposition et guide le regard de l'observateur vers le prisonnier, point local de l'épisode. Le visage souffrant et émacié de Saint Pierre émerge de l'ombre de la cellule. En lui se concentre l'extraordinaire charge expréssive que Filippino Lippi confie au clair-obscur des yeux creusés et des rides qui sillonnent le front du saint.

 

 

Saint Pierre libéré de prison  Filippino Lippi

Prison.jpg

L'ange porte une tunique légère, blanche et bleu ciel. Il a un aspect délicatement féminin et de douces mèches de cheveux encadrent son magnifique visage légèrement mélancolique. Le garde, armé d'une épée, dort, la tête appuyée contre son baton.

 


Un décor - Masolino

DecorM.jpg
Le décor est celui d'une véritable place florentine : peut-être la Signoria. Les maisons dans le fond rappellent une architecture florentine du temps. On découvre des vases sur le rebord des fenêtres, du linge qui sèche, des cages avec des oiseaux, des singes attachés par une laisse aux corniches, des personnages qui échangent des saluts d'une fenêtre à l'autre. 

 

La lumineuse beauté des visages auréolés.

Detail---Le-bapteme-des-neophytes.jpg St-Pierre-detail.jpg
   
detail---Saint-Pierre-en-Chaire.jpg sM-.jpg

Les artistes

Filippino-LippiF.jpg Masolino-t.jpg
 Filippino Lippi (1457-1504) Masolino (1383-1440)
DSCF0784.JPG
Masaccio celui qui nous regarde (1401-1428)

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires