Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 13:15

Flaubert disait de Pierre de Ronsard «C’est plus grand que Virgile et ça vaut Goethe» 

 

Sa poésie est un message de joie. «L'étude des lettres est l’heureuse félicité de la vie, sans laquelle on doit désespérer de pouvoir jamais atteindre au comble du parfait contentement.» Ronsard

 

Flaubert encore : «Ce matin à une heure et demie, trois cents ans après la publication des Odes, je lisais tout haut une pièce qui me faisait presque mal nerveusement, tant elle me faisait plaisir...»

 

Ronsard est né dans une gentilhommière de la campagne vendômoise, entourée de la forêt de Gâtine, près du Loir et des coteaux creusés de caves.

 

Manoir.jpg

 

...Je n’avais pas douze ans qu’au profond des vallées,

Dans les hautes forêts des hommes reculées

Dans les antres secrets, de frayeurs tout couverts,

Sans avoir soin de rien je composais des vers...»

 

 

Cette gentilhommière a été construite vers 1480, par son grand-père Olivier de Ronsard.

Les sculptures de la façade, style première Renaissance, datent de l’époque de son père Loys de Ronsard. 


Des inscriptions, des sentences chrétiennes et païennes sur les façades du manoir. Ce décor est emprunté à la Renaissance italienne.

 

Les caves 

Soutiens-toi-et-abstiens-toi-copie-1.jpg
Soutiens toi et abstiens toi - Des motifs Renaissance et dans le rectangle (en haut au centre) le monogramme Loys en grec)
 
A-Vulcain-et-a-la-diligence.jpg
A Vulcain et à la diligence : quatre chaudrons  décorent le mur d'une cave
 
Fours-et-cheminees.jpg
La Fourière : abritait sans doute une réserve de bois. De chaque côté des fagots de bois.
 
Vins-barbares--etrangers-au-lieu.jpg
Vins barbares : c'est-à dire des vins étrangers au lieu
 
A-Toi-seul-la-gloireepitre-de-St-Paul-aux-romains.jpg
A Toi seul la gloire : Epitre de St-Paul aux romains
 
Sur la façade du manoir
Ronces-et-flammes--armes-des-Ronsard-et-le-nom-Loy-copie-2.jpg
Ronces et flammes - les armes des Ronsard et le nom Loys

 

A l'intérieur du manoir une immense cheminée :  à gauche des instruments de musique : guiterres et luths, à droite, une armure à l’antique, et en haut à droite Lys, sans doute la signature de Loys.

 

cheminee1.jpg cheminee2.jpg

Des peintures murales découvertes récemment sous une toile de jute. 
Des blasons encadrés par une couronne de feuillages enrubannée. 

blason1.jpg Blason2.jpg

 

Ode

Quand je suis vingt ou trente mois
Sans retourner en Vendômois,
Plein de pensées vagabondes,
Plein d'un remords et d'un souci,
Aux rochers je me plains ainsi,
Aux bois, aux antres et aux ondes.

Rochers, bien que soyez âgés
De trois mil ans, vous ne changez
Jamais ni d'état ni de forme ;
Mais toujours ma jeunesse fuit,
Et la vieillesse qui me suit,
De jeune en vieillard me transforme.

Bois, bien que perdiez tous les ans
En l'hiver vos cheveux plaisants,
L'an d'après qui se renouvelle,
Renouvelle aussi votre chef ;
Mais le mien ne peut derechef
R'avoir sa perruque nouvelle.

...

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires

Noëlle 08/08/2013 19:23

Il n'y a pas de hasard.
Hier je suis allée pour la première fois à l'usine de mon mari à Bessé sur Braye et je suis passée juste à côté de ce lieu magique...
Bises

Noëlle 06/08/2013 15:31

C'est très émouvant!
Bises

La dilettantelle 06/08/2013 19:17



Cet endroit fait partie de mes souvenirs d'enfance.


Bisous