Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 15:00

 

Les supports pouvaient être des rouleaux horizontaux, constitués de plusieurs feuilles que l’on regardait en déroulant les images, des rouleaux verticaux suspendus au mur, des paravents, des cloisons coulissantes, des éventails.

 

Les fleurs étaient peintes sur de fines feuilles de papier de mûrier ou sur de la soie avec des couleurs solubles à l’eau et des pinceaux à poils d’animaux.

 

Quelquefois, des feuilles d’or pouvaient être utilisées.

 

Pour les peintres japonais, la vraisemblance était moins importante que le rendu de l’essence de l’objet.

 

La calligraphie des textes accompagnant les peintures avait un rôle important. Elle devait révéler le talent de l’artiste.

 

Mes préférées

Lotus-et-oiseau.jpg Aubergine-et-taons.jpg
   
              
Mauve-et-aubepine.jpg
 
Coquelicots
   
 Fleurs4.jpg Fleurs-12.jpg 


 

 

HaïKaï

 

 

Les fleurs tombées

Quel silence maintenant

Dans le coeur des gens

 

Koyû-ni

Nuit de printemps

Oh ! les cerisiers, les cerisiers en fleurs !

Et déjà l’aurore

 

Bashô

   

 

 

Un silence paisible...


Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires