Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 19:00

 

«Je suis né à Orlova (1925) d’un père serrurier, en Silésie, région industrielle, le pays des mines, des cokeries et des fumées, un pays sans nature...»


En 1992, il est en résidence dans l’atelier Calder à Saché. 
Ce lieu permet aux artistes de réaliser leurs projets sur une période de six mois.


Cet atelier est immense - la vue à partir de l’atelier, magnifique : devant, des vignes, des jardins, au loin le château où vécut Balzac, derrière, des forêts.

 


Il est difficile d’imaginer sa vie et celle des autres artistes tchèques dans les années 70. 

Ils organisaient des expositions dans des bâtiments désaffectés, dans les bois, dans les champs.

La police détruisait les oeuvres de ces artistes dès qu’elle les trouvaient et emprisonnaient ceux qui se trouvaient là.


Ils continuaient pourtant à organiser de petites expositions.


«...quand je regarde mon passé, je me dis que mes oeuvres étaient trop liées à ma vie dans le système politique d’alors - trop symboliques - or je ne voulais pas cela, je tendais vers l'abstraction, les formes idéales : cercle, demi-cercle, carré»


Un jour Kolibal reçoit chez lui un paquet venant de New York, sans aucune indication sur l'expéditeur.

Il s’agit d’un ouvrage concernant le travail de Calder au Musée d’Art Moderne dans les années 50.


Cet ouvrage change sa vie. 


«Dans ce catalogue j’ai découvert un secret fabuleux : comment faire une sculpture seulement avec une ligne...
Ce que j’aime c’est son minimalisme, cette façon de dématérialiser la sculpture.
Quelqu’un arrive avec un fil d’acier, il met une petite forme au bout : soudain la sculpture n’est plus lourde." 


stanislav kolibal ph1 Kolibal
   
stanislav kolibal ph3 stanislav kolibal ph2

 

Il intitule ses oeuvres «Bau» en allemand "Construction".

Elles sont en bois et en fer avec des formes géométriques : des angles droits ou aigus, des demi-cercles, des droites.


Pour Kolibal l’important n’est pas seulement la forme mais aussi l’espace entre les éléments de son oeuvre, l’intérieur des formes.


«L’équilibre - l’Ordre - L’harmonie - Construire»


J’ai eu la chance de le rencontrer à Saché. Homme charmant parlant parfaitement bien le français avec cet accent rocailleux des hommes de l’Est.
 

 

 

Autres oeuvres plus anciennes

 

stanislav_kolibal_-_untitled.jpg
images-1.jpeg

 

images.jpeg

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires