Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 18:00

John Constable est originaire du comté de Suffolk. 

Il demeura toujours attaché à la quiétude des paysages de son enfance qui seront les sujets principaux de ses tableaux.
 

Au début des années 1820, il se consacre à l’étude des nuages et aux éphémères effets de couleur et de lumière qui se dessinent dans le ciel.

 

Mais la plupart de ses études datent de 1821-1822

Un rôle prépondérant est réservé au ciel fortement contrasté et couvert de nuages menaçants qui confère à l’oeuvre un sentiment de mélancolie et d’émotion.

Le ciel est la source de lumière dans la nature et régit tout.

Il considérait le ciel comme primordial à la peinture de paysage. 

 

En 1821, il écrit une lettre à son ami John Fisher dans laquelle il déclaré...

«Il serait difficile de nommer une classe du paysage où le ciel n'est pas le point central, la norme d'échelle et le principal organe du sentiment... Le ciel est la source de lumière dans la nature et régit tout.»

 

Ses observations sont illustrées par une inscription au dos de l’oeuvre, ex : 5 septembre 1822

Cloud-Studyca.-1821-constable.jpg Cloud-study-1821-constable.jpg
   
Cloud-study-1821.jpg cloud-study-1821b.jpg
   
Clouds-1822-john-constable.jpg Cloud-Study1822.jpg
   

Du gris, du brun, du bleu, du blanc, du violet...

 

Eh ! qu'aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?

J'aime les nuages... les nuages qui passent... là-bas...
là-bas... les merveilleux nuages !


Charles Beaudelaire - L'étranger

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires