Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 18:39

Des lettres réellement écrites, romancées par Kressmann Taylor, voilà l’origine de ce livre. 


Une soixantaine de pages, parues en 1938, soit vingt ans après la fin de la première guerre mondiale et publiées de nouveau en 1995.


Des lettres échangées entre deux amis qui tiennent une galerie d’art à San Francisco pendant les années 1933 -1934


Martin Schulse, allemand  et Max Eisenstein juif allemand

Bien que marié, Martin Schulse a eu une aventure avec Griselle, actrice et soeur d’Eisenstein, installée en Allemagne.


En 1933, Martin Schulse retourne en Allemagne.

 

De Eisenstein à Schulse  

«Te voilà de retour en Allemagne. Comme je t’envie...»

«Qui est cet Adolf Hitler qui semble en voie d’accéder au pouvoir en Allemagne ?»

 

De Schulse à Eisenstein

«...je crois qu’à nombre d’égards Hitler est bon pour l’Allemagne, mais je n’en suis pas sûr...


Puis il se laisse convaincre de l'efficacité du nouveau parti national socialiste.


Ses lettres sont pleines de la doctrine nazie et il intime Eisenstein de ne plus lui écrire. ll ne veut plus recevoir de lettres d’un juif...


Un jour Griselle vient frapper à sa porte...mais il ne fait rien pour la sauver.


Eisenstein décide de se venger à l’aide de lettres codées.

 

Une lettre adressée à Schulse lui revient avec la mention «Inconnu à cette adresse»

 

Inconnu-KT.jpg

A lire ou à relire

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans Petits riens
commenter cet article

commentaires