Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 15:40

 

 

Pluie 

Il pleure dans mon coeur

Comme il pleut sur la ville ;

Quelle est cette langueur

Qui pénètre mon coeur ?

 

Ô bruit doux de la pluie

Par terre et sur les toits !

Pour un coeur qui s'ennuie

Ô le chant de la pluie !

 

Il pleure sans raison

Dans ce coeur qui s'écoeure.

Quoi ! nulle trahison ?...

Ce deuil est sans raison.

 

C'est bien la pire peine

De ne savoir pourquoi

Sans amour et sans haine

Mon coeur a tant de peine !


Paul Verlaine - Romances sans paroles -
Ariettes oubliées - 

 

Ariette purement musicale et d'une douce mélancolie.


J'aime aussi la fluidité de ses vers, et la répétition du mot 
"cœur", associé à "mon, un, ce".
 


C'est sans doute l'un des poèmes les plus connus de Verlaine avec celui qui commence par
"Les sanglots longs des violons de l'automne..."
et aussi
"Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant d'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime..."






 

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans Petits riens
commenter cet article

commentaires