Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 19:00



Il était une fois...

Pâris, un des fils du roi Priam, auquel Aphrodite avait promis de donner la plus belle femme du monde, séduit et enlève Hélène, femme du roi de Sparte, Ménélas ; il l'emmène à Troie.

 

Pour venger l’affront, Agamemnon, et les rois de la Grèce voguent vers Troie.


Achille, Ulysse, Ajax, Nestor...rivalisent de bravoure avec les guerriers troyens, Hector, Pâris, Enée...

 

L’Iliade - Homère

Chant 1

Invocation

Chante, Déesse, l’ire d’Achille Péléiade,

ire funeste, qui fit la douleur de la foule achéenne,

précipita chez Hadès, par milliers, les âmes farouches

des guerriers, et livra leur corps aux chiens en pâture,

aux oiseaux en festin - achevant l’idée du Cronide -,

depuis le jour où la discorde affronta l’un à l’autre

Agamemnon, le souverain maître, et le divin Achille !


 

Le siège de la ville dura dix ans. 

 

Chant 18

Le bouclier d'Achille

...

Il (Héphaistos) fabriqua d'abord un bouclier grand et robuste

le ciselant en tout point...

Il y mit la terre, le ciel, et l'onde marine

l'infatigable soleil et la lune dans sa plénitude,

Il y mit les astres, tous ceux dont le soleil se couronne,

et la Force d'Orion, les Pléiades et les Hyades,

l'Ourse, constellation du Chariot, comme d'autres la nomment,

qui regarde Orion et qui tourne sur elle-même,

...

Il y mit deux villes peuplées par des hommes-qui-meurent,

villes belles !...

Il y mit une tendre jachère, une terre fertile,

vaste, au triple labour..



Chant 22 

Duel d'Achille et d'Hector

...

Le jour d'Hector, fatitique, s'incline.

Voilà qu'il va dans l'Hadès ; Apollon l'abandonne

...

Il était mort quand le divin Achille lui dit ces paraoles :

"Meurs : j'attendrai, pour ma mort, le jour où Zeus le Cronide
et les autres dieux immortels voudront qu'elle advienne"

Puis il arracha du corps sa pique de bronze...

 

Traduit du Grec par Philippe Brunet - 2010 Seuil


 le-bouclier-d-Achille.jpg


Il faut beauoup d'imagination lorsque l'on visite Troie : des remparts, une muraille, des fondations de maisons, des restes de magasins, quelques mosaïques, des traces d'un incendie qui ravagea la cité...


Le site n'est que ruines, mais sans le génie d'Homère, Troie serait totalement oubliée.


Au XIXe S. Schliemann, archéologue, grand connaisseur de l'Iliade, était obsédé par le désir de découvrir la citadelle du roi Priam, un site vieux de 5000 ans, lieu de l’épopée d’Homère.

Il la retrouva gâce à son inébranlable confiance en l'Iliade.



En 1873, il dégage l’enceinte encadrée de deux portes monumentales et découvre un trésor «L’or de Troie», le trésor de Priam.

 

Il y a quelques années, j’ai pu voir à Moscou, au musée des Beaux-Arts Pouchkine, les trésors de Troie.


259 objets : bijoux, récipients, figurines, pièces de cristal de roche...

 

 

 

Tresor-Troie.jpg

 

Troie Troie2.jpg
Troie-3.jpg Troie1.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires