Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 15:43

Fin du XIXe s., brillante, élégante, la société parisienne hante les théâtres, les cafés et devient un sujet de prédilection pour les peintres.


«J'ai vu chez Mme Strauss un tableau si ravissant que je l'ai pris pour un Stevens... Il était d'Henri Gervex»
Marcel Proust.


Henri Gervex (1852 - 1929) 
fréquenté Renoir, Degas, Manet, Zola. 
Il fait partie de la liste des peintres célèbres, puis oubliés.


Mais la photographie naissante démocratise et multiplie les portraits.

 «Ce miroir qui se souvient» - Robert Montesquiou


Deux tableaux



Pré catelan Gervex.jpg

Une soirée au Pré Catelan (1909)

Ce restaurant vient d’être créé.

Une lumière électrique jusque dans les jardins, des femmes et des hommes chapeautés, dans des tenues très élégantes, des princes, des marquis, des demi-mondaines.

On pouvait sans doute y rencontrer tous les personnages de «A la recherche du temps perdu de Marcel Proust» : Odette de Crécy, les Verdurin...peut être Marcel Proust.

Les spécialistes y reconnaitront Liane de Pougy, Madame Gervex, le Prince de
Taleyrans-Périgord... 


«Et le soir ils ne dînaient pas à l'hôtel où, les sources électriques faisant sourdre à flots la lumière dans la grande salle à manger, celle-ci devenait comme un immense et merveilleux aquarium devant la paroi de verre ...» 

C’est aussi l’époque des bals masqués.
Ils avaient lieu à Paris pendant les six semaines qui précèdent le Mercredi des Cendres.

 

Le Bal de l'Opéra - 1889

Le décor, le grand escalier de l'opéra Garnier.

Un bal masqué.

Su un balcon, une femme masquée - elle porte un loup - au milieu d'un groupe d'hommes avec lesquels elle devise.

Le noir des fracs et des loups tranche avec la couleur de sa robe et de sa carnation.

Un cadrage que l'on peut qualifier de photographique... 

 


GERVEX_bal_Opera_WG-1.jpg


 
J'aime ce Portrait de Madame de L. 1902Gervex1.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle
commenter cet article

commentaires