Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 13:34

 

Une centaine de photos du musée de l’Ermitage, des bâtiments de la plus célèbre rue, La Nevsky Prospekt...


Heureusement que j’avais un I Phone, pour refaire quelques unes de ces photos !!!

 


A Saint Petersbourg, tous les chemins mènent à La Nevsky Prospekt.
Cette avenue longue de 4.5 km a été percée vers 1710.


Selon Gogol «Rien n’est plus beau...du moins à Pétersbourg Y a-t-il rien qui manque à la splendeur de cette artère, la reine de beauté de notre capitale ?»


Elle est un mélange de palais, d’églises, de magasins.

 

Deux de ces «magasins» 

 

L’immeuble Singer - Dom Knigui 1902-1904 - librairie, salon de thé


C'est la plus grande librairie de la ville, immeuble prestigieux par son architecture
Et surprise, dans cette librairie plusieurs rayons de littérature française, en français...

Singer-1.jpg
 
Singer-2.jpg Singer-3.jpg
   
Le magasin Elisseïev - 1903 

Eclectisme et modern style, avec un revêtement en granit, des sculptures allégoriques à l'extérieur.

Et à l'intérieur, des vitraux somptueux, des dorures, des mosaïques, des ferronneries en grappe de raisin, de l'or au plafond.
Un vrai régal pour les yeux !

Il abrite aussi un petit Théâtre de la Comédie.

C'est la plus célèbre épicerie fine de la ville. Et il y a foule tous les jours !

On y trouve des fromages français, des épices d'une marque commercialisée à Sainte Radegonde (Touraine)...

Elisseiev.jpg
 
Elisseiev-6.jpg Elisseiev-5.jpg
   
Elisseiev-1.jpg Elisseiev-3.jpg
   

Elisseiev-4.jpg
 

«Pétersbourg me paraît moins beau, mais plus étonnant que Venise. Ce sont deux colosses élevés par la peur : Venise fut l’oeuvre de la peur toute simple : les derniers des romains aiment mieux fuir que mourir, et le fruit de la peur de ces colosses antiques devient une des merveilles du monde moderne ; Pétersbourg est également le produit de la terreur, mais d’une terreur pieuse, car la politique russe a su faire de l’obéissance à l’Empereur un dogme.»

Custine - Lettres de Russie - Folio classique. p.251



Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires