Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 10:56

Édouard Vuillard (1867-1947) est un des artistes du groupe des nabis.
C’est l’artiste qui correspond à la définition de Maurice Denis « Se rappeler qu’un tableau avant d’être une quelconque anecdote est essentiellement un surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées»

 

Sous l'influence de Degas et de l'art japonais, Vuillard s'oriente vers la peinture décorative, mais aussi vers un art intimiste qu'il puise dans la vie quotidienne.

 

In-bed-1891.jpg

 

Au lit - 1891 (920x740cm) 

 

De larges plages de tons beiges, sans modelé.
Il varie tons et contrastes.

La composition est basée sur un réseau de lignes horizontales et verticales qui deviennent plus souples autour du visage du dormeur.

 

C’est une œuvre magistrale, par sa taille qui change des petits formats habituellement utilisés par les Nabis. 

 

Il est aussi impressionnant pour son ambiguïté, oscillant entre la méditation et l'humour.


              
   
Vuillard-Edouard-Jardin-public-1894.jpg


 

Jardins publics - 1894

 

Une scène en plein air qui pourrait se situer dans le jardin des Tuileries, mais aussi au Bois de Boulogne... Des enfants jouent sous le œil vigilant de leurs nounous.

 

L'aspect décoratif fait penser à des tapisseries médiévales, que Vuillard admire au Musée de Cluny

On ressent aussi l’influence japonaise


 

 

   
Le-pot-de-fleurs-1900.jpg

 

Le pot de fleurs - 1900

 

Dans sa peinture d'objets familiers et ordinaires il a souvent choisi des angles inhabituels.


On a l'impression qu’il vient de mettre en place des objets spécialement pour cette peinture. 

La pile de toiles sur la gauche fait penser que c'est une vue de l'atelier.


   

 

Enfants-lisant-Edouard-Vuillard.jpg
 
il-vuillard.jpg elle-vuillard.jpg
   

Enfants lisant (sans date) 

 

Annette et son frère Jacques sont ses nièce et neveu.

Une scène familiale - la lecture.

Annette est éclairée par la lumière d’une fenêtre, des couleurs pourpre, vert, bleu violet. 

Le visage de Jacques est seulement suggéré.

Des touches de lumière sur les mains, les visages, les pages du livre...j'aime...

 


Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires