Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 14:46
IMG 1638 IMG 1635 IMG 1645 2

 

Inéluctablement, je suis allée de la calligraphie vers la peinture chinoise. Le motif est le même que pour la calligraphie : le trait, noir de préférence !


Un trait, un seul trait mais qui signifie tout.


C'est une peinture à l'encre qui interdit la retouche. D'une seule touche le pinceau doit faire naître une feuille.

 

Vers 500 de notre ère, cette peinture est exécutée  par des petits groupes intimes, amateurs cultivés.

Ils énoncent les Six principes sur la peinture :

 

Le premier principe établit une corrélation étroite entre la matière et l'esprit (c'est très intéressant  de voir qu'il n'a aucun rapport avec la technique)


Les suivants évoquent la technique du pinceau,  les règles du portrait, l'application des couleurs


Le dernier recommande le respect des maîtres anciens et l'exécution des copies de leurs oeuvres

 

La peinture n'a que faire des grands "sujets" : un branche de prunus avec un oiseau, une fleur de magnolia, une pomme, un insecte sont plus importants.

La nature dissimule un secret derrière cette apparence de fruit, d'arbre, d'oiseau : l'homme ne peut accéder à son propre mystère que s'il accepte de VOIR, les arbres, les oiseaux, en bref la nature.

"Personnages et paysages" : sont deux éléments qui expriment la relation ciel - terre - homme.


Mes peintures à l'encre représentent uniquement les fleurs et les arbres (quelques oiseaux) : le bambou (c'est la rectitude), le prunus (la pureté altière), l'orchidée (la grâce), l'iris (protection), la pivoine (richesse et prestige).

La 1e et la 3e photos sont des peintures d'entraînement. L'entraînement, jusqu'à la perfection est de rigueur en peinture chinoise, comme en calligraphie.

 

Suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans Peinture
commenter cet article

commentaires