Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 07:25

«Donatello est la Florence même qui sculpte, et taille dans le marbre des images à sa ressemblance. Dans sa longue vie de quatre-vingt-cinq ans, il est aussi tout le quinzième siècle, Florence heureuse et riche, qui triomphe dans la politique et les arts...Jusqu’à Rodin, on n’a jamais été plus peintre dans la sculpture que Donatello.» 

 

André Suarès - Voyage du Condottière

 

 


David

 

David est un jeune homme courageux qui dans la Bible abat le géant Goliath.

C’est la première statue nue en ronde-bosse de dimensions naturelles réalisée depuis l’Antiquité. Elle s’inspire de l’art statuaire classique. Pendant le Moyen Age la nudité avait été mal vue, elle évoquait le péché.

A la Renaissance elle est l'idéal de pureté. 

Il est nu parce qu’il est protégé par sa vertu morale.

 

Certains prétendent qu’il s’agirait plutôt du héros mythologique grec Hermès tuant Argos !

 

David5.jpg
 
david1.jpg david2.jpg  
                

«Son petit David...le plus charmant des  bronzes : son pied ailé sur la tête de Goliath, son torse de fleur, sa grâce heureuse, tout en lui sourit...Toutes les femmes en devraient être amoureuses, il est fait comme une jeune fille ... Sa force virile n’est ni voilée ni douteuse. Il coupe la tête de Goliath comme on cueille une grosse pomme, un melon, une citrouille. Il sourit, il est heureux et vif comme le plaisir naissant. Son chapeau, d’une élégance incomparable, et garni de fleurs ; coiffé de ce pétase ailé de marguerites, la jeune lumière aux lèvres, il est bien fait pour donner la main à la Primevère de Botticelli.»

 

André Suarès - Voyage du Condottière

 

 

 


 

Judith et Holopherne 

 

Le thème est biblique : la jeune héroïne Judith repousse et décapite son plus féroce ennemi Holopherne.

Pour les habitants de Florence, Judith a toujours été le symbole de la liberté.

Dans la base de l’oeuvre :  une référence au monde antique : des scènes de bacchanales romaines, de vendange, de batailles entre barbares et romains.

 

Les traits réalistes de la décapitation, l’horrible image de la tête tranchée se mêlent au style solennel qui caractérise l'héroïne biblique, déterminée de son geste fatal. 

 

JU2.jpg JU3.jpg  
     
Ju1.jpg
 

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires