Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 15:00

J’aime retourner et retourner encore dans ce palais qui a une histoire. C’est là que Mariano Fortuny créait ses magnifiques tissus inspirés par l’Orient. 

J'aime photographier les peintures de ces vieux murs. 

 

Fortuny2.jpg Fortuny1.jpg fortuny.jpg
     

Maintenant le palais accueille des expositions.

 

Dans l’atelier du palais, des oeuvres de Tàpies mais aussi de Mark Rothko, de Robert Motherwell, Max Ernst..., des sculptures de Tapiès découvertes au long de ses voyages en Afrique, en Chine...

 

Antonin Tapiès(1923-2012) est le peintre de la matière dense, labourée, torturée, dans lesquelles s’inscrivent des signes, des mots, des empreintes.


Dans la Catalogne, martyrisée par Franco, sa peinture apparait comme une terre vivante qui garde l’empreinte de toutes les misères. 

 

Il a d’abord été influencé par Miro, puis il découvre l’art abstrait vers 1953.

«Un jour, j’ai tenté d’atteindre directement en silence. Plus résigné je me suis soumis à la nécessité qui gouverne toute lutte profonde. Les milliers de coups de griffe, se sont changés en milliers de grains de sable...Tout un nouveau paysage s’offrit soudain à moi...Et ma surprise la plus forte fut de découvrir un jour soudain que mes tableaux, pour la première fois s’étaient changés en mur.»

 

Tàpies est l'un des mots catalans désignant les «murs»

 

Il fabrique un médium à base de mélange de sable, de terre, de poussière, de poudre de marbre ou de velours auxquelles il ajoute de la colle et des colorants. Ses couleurs sont l’ocre, le gris, le brun, le noir, le rouge, le blanc.


«Chaque signe se fait l'écho plastique d’une évidence tangible, celle de la terre, d’où nous venons et où nous retournons, mais aussi souverainement celle d’une vision intérieure qui affirme cet autre devenir, celui de l’esprit.»

1370361076-b26f2.jpg

Tapies.jpg Detail-tapies.jpg
Pais D'avatamsaka Détail
tapies4.jpg 1370361089-ff0cd.jpg

 

«... En définitive, je crois que ce qu'il y a dans ton oeuvre c'est une contemplation unique de la matière comme il n'y en a peut-être jamais eu avant dans l'art contemporain. Il ne sagit pas de poser la matière, mais de la laisser se manifester.» Extrait de Antoni Tàpies - José Anger Valente : Communication sur le mur 1999.

 

Mariano Fortuny Y Madrazo (1871-1949) ou l'étoffe des rêves - 26 avril 2013

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La dilettantelle - dans J'ai vu - lu - entendu
commenter cet article

commentaires