Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2019 6 23 /02 /février /2019 17:40

La date exacte d'exécution n'est pas établie, mais il semble qu'elle se place entre 1512 et 1516. 

Le polyptyque est une illustration des activités des Antonins qui se consacraient aux soins des malades, et particulièrement des pestiférés. 

 

Ce grand retable avait été commandé par le « précepteur » du couvent des Antonins d'Issenheim, le Sicilien Guido Guersi, pour remplacer dans l'église du couvent, récemment agrandie, un retable plus ancien de Martin Schongauer. 

 

EtudeEtude du manteau d'un roi agenouillé
Grünewald Matthias
(vers 1480-1528) date exacte d'exécution n'est pas établie, mais il semble qu'elle se place entre 1512 et 1516. Le polyptyque est une illustration des activités des Antonins qui se consacraient aux soins des malades, et particulièrement des pestiférés.

Retable d'Issenheim
Grünewald Matthias (vers 1480-1528)

À l'origine, il était surmonté de sculptures. Les quatre volets sont peints sur les deux faces.

Sur la prédelle , on voit La Lamentation, et sur les panneaux fermés, La Crucifixion etSaint Antoine et Saint Sébastien, les saints patrons du couvent dont ils soutiennent la lourde tâche : soigner et guérir les pestiférés. La Lamentation représente les fidèles et les malades délivrés de leurs souffrances par le Christ. La Crucifixion est concentrée sur le corps du Christ, légèrement déporté vers la droite du tableau.

Retable d'Issenheim
Grünewald Matthias (vers 1480-1528)

Jean-Baptiste montre d'un geste devenu célèbre le corps brisé, livide, qui pend à la croix, couvert de blessures purulentes. Marie, soutenue par saint Jean l'Évangéliste, et Marie-Madeleine se tournent vers lui en l'implorant.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Shana 25/03/2020 17:39

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.