Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 octobre 2018 3 31 /10 /octobre /2018 15:53

Depuis son inauguration en 1977, le Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou a joué un grand rôle, tant en France qu'à l'étranger, dans le domaine des expositions d'architecture et de desing  Cependant, la fonction et le sens de ces manifestations ont connu des changements qui traduisent une affirmation et une reconnaissance institutionnelles, en même temps qu'un écart par rapport au projet d'origine.

Georges Pompidou
Studio Harcourt (créé en 1934)

Son évolution a ainsi épousé les fluctuations du goût, voire de la mode, et témoigne du rôle problématique joué par la fonction muséale dans la société contemporaine.Le Centre de création industrielle (C.C.I.) a été créé par l'Union centrale des arts décoratif en octobre 1969, avant d'être intégré, en 1972, au Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou, alors en phase de 

Construction de la façade Est.

 

Inauguré en 1977 à Paris , le Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou (C.N.A.C.-G.-P.), dit Centre Georges-Pompidou – à l'origine établissement  public du Centre Beaubourg, selon le décret du 31 décembre 1971 –, a été créé par la loi du 3 janvier 1975 pour favoriser « la création des œuvres de l'art et de l'esprit » et contribuer « à l'enrichissement du Patrimoine  culturel de la nation, à l'information et à la formation du public, à la diffusion de la création artistique et à la communication sociale » (art. 1).

Traces du sacré. - Exposition au Centre Pompidou,Galerie 1 (7 mai 2008 - 11 août 2008) : vues des salles. Photographe : Adam Rzepka.

Traces du sacré. - Exposition au Centre Pompidou

 

Le président Pompidou, qui fut l'initiateur du projet, en avait dessiné les grandes lignes dès le 13 décembre 1969, dans une lettre au ministre des Affaires culturelles Edmond Michelet, puis en 1972, dans un entretien accordé au journal Le Monde.

Martial Raysse. Rétrospective 1960-2014.- Exposition au Centre Pompidou

Surtout, l'enjeu était celui d'un outil nouveau de diffusion de la culture entendue comme un tout organique et dynamique. De cela, il est possible aujourd'hui, avec trente années de recul, de faire un bilan : ce n'est pas la première fois qu'on soulignera la perte de certaines utopies, ou au contraire leur réussite exemplaire, et, partant, leur quasi-banalisation dans les pratiques culturelles.

 

 

Premier « établissement public national à caractère culturel » en France (selon la loi de janvier 1975), le Centre national d'art et de culture devait à la fois redonner à Paris sa place internationale et servir d'exemple pour la décentralisation  culturelle, déjà engagée avec la création des Maisons de la culture par Malraux, au début des années 1960. 

Roy Lichtenstein : exposition au Centre Pompidou (3 juillet - 4 novembre 2013)

 

 

Elysian Fields,Une proposition du Purple Institute. - Exposition au Centre Pompidou,Galerie sud (24 mai - 24 juillet 2000). Vue de salles. Photographe : Jean-Claude Planchet.

Adel Abdessemed : Je suis innocent. - Exposition au Centre Pompidou

Adel Abdessemed : Je suis innocent. - Exposition au Centre Pompidou

Surtout, l'enjeu était celui d'un outil nouveau de diffusion de la culture entendue comme un tout organique et dynamique. De cela, il est possible aujourd'hui, avec trente années de recul, de faire un bilan : ce n'est pas la première fois qu'on soulignera la perte de certaines utopies, ou au contraire leur réussite exemplaire, et, partant, leur quasi-banalisation dans les pratiques culturelles.

Cyprien Gaillard : prix Marcel Duchamp 2010. - Exposition au Centre Pompidou

Jean-Luc Moulène. -

 

Une proposition du Purple Institute. - 

Architecture du Centre Pompidou : collection numérique (1973-2011)

Elysian Fields,Une proposition du Purple Institute. - Photographe : Jean-Claude Planchet.

Partager cet article

Repost0

commentaires