Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2018 4 30 /08 /août /2018 12:32

La distinction entre arbre et herbe remonte à une antiquité éloignée. Théophraste (vers 300 av. J.-C.) en avait déjà fait la base de sa classification des végétaux, non sans quelque raison à en croire d'actuels botanistes. 

 

L'amandier en fleurs
Bonnard Pierre (1867-1947)

 

On sait que Hutchinson (1938) n'a pas hésité à scinder plusieurs ordres, établis traditionnellement d'après la structure florale, en groupes délimités d'après le port herbacé ou ligneux des plantes qui les composent.

Peinture de paysage
Basel Rantji (20e siècle)
Paris

En réalité, une définition précise de l'« arbre » est difficile à donner ; cette notion, prise au sens commun, recouvre un certain nombre de concepts voisins mais non identiques

Etude de tronc d'arbre
Calame Alexandre (1810-1864)
Paris

Dans sa classification des types biologiques, Raunkiaer (1905) emploie comme critère « bourgeons à plus de 25 centimètres de la terre » pour regrouper certains végétaux en la catégorie des Phanérophytes

La brouette,verger
Pissarro Camille (1830-1903)

Bien entendu, ce groupe comprend essentiellement les arbres, mais aussi quelques plantes herbacées de grande taille (bananiers, bambous, Cactacées ...) et les lianes. 

La brouette,verger
Pissarro Camille (1830-1903)

Inversement, des végétaux ligneux de faible taille, comme les saules nains qui rampent à la surface du sol, n'entrent pas dans cette catégorie.

Au contraire, les forestiers, comme Aubréville (1965), distinguent « la grande classe des herbacées s'opposant, au propre et au figuré, à celle des végétaux ligneux ». Le critère retenu est ici autant la taille que la structure, herbacée ou ligneuse.

Pins parasols
Vallotton Félix (1865-1925)
Quimper,Musée des Beaux-arts

Cette difficulté de délimiter convenablement l'arbre et le phanérophyte se manifeste pleinement dans le cas de ce qu' Emberger a appelé les « Phanérophytes scapeux ». 

Il s'agit de plantes des montagnes tropicales appartenant aux familles évoluées des Lobéliacées et des Composées . Vivaces, elles édifient un pseudo-tronc entouré des bases persistantes des feuilles et portent à leur sommet une énorme inflorescence. Sont-ce des plantes herbacées géantes ou des arbres véritables ? Les avis des botanistes sont partagés sur ce point.

 

La brouette,verger
Pissarro Camille (1830-1903)

L'Arbre
Kupka Frantisek (1871-1957)

L'olivier du Pontheil à Antibes
Meissonier Jean-Louis-Ernest (1815-1891)
Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires