Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2018 4 05 /07 /juillet /2018 06:42

La mélancolie, avant de se trouver réduite à la psychose  maniaco-dépressive de la psychiatrie classique, a recouvert de nombreuses manifestations symptomatologiques, dont l'éventail, depuis Hippocrate, s'étend de la notion de folie  passagère à l'installation de la tristesse la plus pernicieuse. 

Le triste Printemps
Lachnit Wilhelm Karl (18
99-1962)

 

Tristes confidences
Lapicque Charles (1898-1988)

De μ́ελας (noir) et χολ́η (bile), elle constitue l'une des quatre humeurs de la physiologie grecque du IVe siècle avant J.-C., avec le sang, la lymphe et la bile jaune ; et c'est le déséquilibre provoqué par l'accumulation de « substances noires » néfastes qui amène anxiété tristesse et même frénésie  et du corps dans la tradition médico-philosophique antique, a été excellemment traitée par  et du corps dans la tradition médico-philosophique antique, a été excellemment traitée 

 

« Si crainte et tristesse durent longtemps, un tel état est mélancolique », lit-on dans les Aphorismes d'Hippocrate. L'étude complète de la mélancolie, en tant que manifestation essentielle des fluctuations de la relation de l'âme et du corps dans la tradition médico-philosophique antique, a été excellemment traitée par J.

Pigeaud.Tête de jeune fille

 Pigeaud.Tête de jeune fille
Greuze Jean-Baptiste (1725-1805)

Ce qui, de cette tradition grecque, présente de nos jours un intérêt clinique bien au-delà des périodes du Moyen Âge et de la Renaissance qu'elle a dominées entièrement, c'est non seulement la finesse des analyses portant sur la succession d'épisodes à la fois dépressifs et maniaques chez un même sujet – déjà signalé par Arétée de Cappadoce – mais encore la – déjà signalé par Arétée de Cappadoce – mais encore la 

 

La Tristesse et l'Abattement du coeur : tête vue de face
Le Brun Charles (1619-1690)

Pertinence d'observations que l'on tend actuellement à négliger, à force peut-être de les avoir écartées par une classification réductrice : l'aura de « génialité » qui accompagne généralement le sujet mélancolique et le débordement d'humeur qui le submerge.

La Mélancolie
Cranach Lucas,l'Ancien (1472-1553)
Colmar,musée d'Unterlinden

La « génialité », sur laquelle insistent les péripatéticiens, toucherait au mécanisme de la mélancolie et le débordement d'humeur au caractère des procédés thérapeutiques, si toutefois on s'accorde à bien vouloir considérer, sous le terme de mélancolie, la variété des manifestations dépressives qui vont de la dépression réactionnelle passagère à la psychose grave selon la terminologie moderne.

La Mélancolie
Feti Domenico (1589-1624)
Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires