Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2018 4 15 /03 /mars /2018 18:44

Le 4 septembre 1896, Antoine-Marie-Joseph Artaud (dit Antonin) est né à Marseille. Le père, Antoine Roi, est capitaine au long cours ; la mère, Euphrasie Nalpas, est une Levantine originaire de Smyrne. Il est l'aîné de cinq enfants, dont deux mourront en bas âge. Ses premières années sont celles que pouvait vivre tout enfant de la bourgeoisie aisée, en province, au début de ce siècle, avec parfois l'aventure émerveillée de séjours à Smyrne chez sa grand-mère maternelle qu'il appelle Neneka. 

Autoportrait humoristique
Artaud Antonin (dit)

Le soldat au fusil
Artaud Antonin (dit)

Vers l'âge de cinq ou six ans, il est atteint d'une maladie nerveuse grave qui aurait été une méningite. En 1915, alors qu'il allait achever au collège du Sacré-Cœur à Marseille l'année de Philosophie nouveaux troubles d'origine nerveuse se manifestent, et de façon si inquiétante que sa famille l'emmène consulter un spécialiste à Montpellier. Il s'ensuit un premier séjour dans une maison de santé près de Marseille. 

 

Mobilisé en 1916, réformé quelques mois après, il va aller d'une maison de santé à l'autre chercher l'apaisement de ces douleurs physiques qu'il accusera toute sa vie. En 1920, après un long séjour en Suisse, l'amélioration obtenue lui permet de quitter sa ville natale.Le jeune homme qui arrive à Paris se sent poète, se veut poète ; il sait dessiner et regarde la peinture d'un œil averti ; il est très beau et désire aussi être comédien 

La mort et l'homme
Artaud Antonin (dit)

 

Dès lors, la vie d'Antonin Artaud est si étroitement mêlée à son œuvre que l'on pourrait presque dire qu'il écrit son œuvre avec sa vie, qu'il suffit de lire ses écrits pour connaître l'essentiel de sa vie, non qu'il s'agisse d'une anecdotique autobiographie, car, Maurice Blanchot l'a souligné : « Ce qu'il dit, il le dit non par sa vie même (ce serait trop simple), mais par l'ébranlement de ce qui l'appelle hors de la vie ordinaire. »

Jamais réel et toujours vrai
Artaud Antonin (dit)

L'Homme et sa douleur
Artaud Antonin (dit)

Partager cet article

Repost0

commentaires