Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2018 6 03 /03 /mars /2018 15:17

Un tumulus en Thrace
Anonyme

Difficilement partagés au cours des guerres balkaniques entre la Bulgarie , la Grèce et la Turquie , les plaines et les plateaux de Thrace n'ont guère d'unité naturelle et le découpage des régions ne permet pas une mise en valeur rationnelle et homogène. Les frontières qui les délimitent suivent parfois les reliefs ou les cours d'eau (c'est le cas du talweg de la Marica — ou Maritza —, d'Évros, entre la Turquie et la Grèce), mais parfois s'en écartent, ce qui pose des problèmes délicats pour l'exploitation commune des ressources en eau, comme c'est le cas dans les vallées dont le tronc collecteur est la Marica. 

Les Thraces : Seuthès III

La mise en place de ces frontières s'est accompagnée d'échanges incomplets des populations, les Grecs abandonnant entièrement le secteur turc, mais des minorités musulmanes de langue turque demeurant en Grèce et en Bulgarie. Ces divisions ont perturbé aussi la hiérarchie du réseau urbain et le système des communications : les convois ferroviaires de Sofia  à Istanbul il ont longtemps transité par le territoire grec entre Svilengrad et Edirne. 

Stèle funéraire à deux registres

Cette dernière, trop proche de frontières peu perméables, a perdu une grande partie de son aire d'influence, sans que Svilengrad ou Dhidhimotikhon puissent relayer son rôle en Bulgarie et en Grèce. Si la population d'Alexandroupolis, plaque tournante des relations continentales entre la Grèce et la Turquie, a augmenté (23 000 hab. en 1971, environ 50 000 en 2001), son rôle est sans commune mesure avec ce qu'il serait si son port était devenu le débouché des centres industriels du sud-est de la Bulgarie.

Péliké représentant Orphée en compagnie de guerriers Thraces

La Thrace grecque, appendice reculé du territoire national, ne dispose d'aucun équipement industriel notable et juxtapose des compartiments mal intégrés : piémonts à tabac de Xanthi et terres d'arboriculture et de sériciculture du Soufli en voie de dépeuplement ; plaines de l'Évros recolonisées par des réfugiés et où la production des céréales freine l'émigration ; plaines et collines du rivage égéen.

Stèle à fronton

Aryballe Musée du Louvre

Le nom de Thraces apparaît pour la première fois chez Homère, qui les présente comme les alliés valeureux des Troyens dans la guerre de Troie (XIIIe siècle avant J._C

Stèle au cavalier thrace

Partager cet article

Repost0

commentaires