Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2018 5 19 /01 /janvier /2018 15:55

Le plus grand créateur de la sculpture du XXe siècle s'est enfui à l'âge de onze ans du domicile familial (Pestişani, province d'Olténie, Roumanie méridionale).

 

Tête d'enfant
Brancusi Constantin (1876-1957)

Il a erré seul, en travaillant comme apprenti teinturier ou garçon de café, pendant six ans, jusqu'à ce qu'un client aisé d'un café de Craiova, qui l'écoutait jouer du violon, apprenne que Brancusi avait fabriqué son instrument lui-même, et le fasse entrer à l'École des arts et métiers de la ville.

Histoire singulière, qui tient du conte de fée, mais éclaire la personnalité d'un homme qui s'est formé dans la solitude et qui a su transformer de précoces connaissances artisanales en art suprême.

Colonne sans fin II
Brancusi Constantin (1876-1957)

 

Après quatre années passées à l'École des arts et métiers, Brancusi est entré à l'École des beaux-arts de Bucarest en 1898. Il y obtient une mention pour un buste de Vitellius, une médaille de bronze pour un buste d'après le Laocoon en 1900. En 1902, il réalise, en assemblant les moulages qu'il a faits de chaque muscle d'un cadavre...

Adam et Eve

Paris à pied, sac au dos, en 1904, il y arrive en jouant de la flûte le 14 juillet. Excellent présage, à ses yeux, pour un jeune artiste inconnu, qui attirera bientôt, dans son célèbre atelier de l'impasse Ronsin, aujourd'hui fidèlement reconstitué devant le Centre Georges-Pompidou, les plus grands artistes et écrivains de l'époque : Marcel Duchamp, Man Ray, Tristan Tzara, Erik Satie, Ezra Pound, James Joyce, etc.

Mlle Pogany III vue de face

 

 

Colonne du Baiser
Brancusi Constantin (1876-195

Pour survivre, il avait commencé par travailler comme plongeur au restaurant Chartier. Il suit les cours de l'atelier Mercier à l'École des beaux-arts et, trois ans après son arrivée, il dépasse l'esthétique de Rodin par le hiératisme et la simplicité de La Prière, qu'il réalise pour un monument du cimetière Dumbrava de Buzau, en Roumanie.

Le Coq
Brancusi Constantin (1876-1957)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires