Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2017 3 27 /12 /décembre /2017 13:14

Il existe peu d’archives sur son activité en tant que dessinateur de motifs reproduits sur des tapis, papiers peints ou tissus. En 1857, il s’installe rue de la Reine blanche à Paris, afin de se rapprocher de la manufacture des Gobelins, quartier qui concentre alors une partie importante de sa clientèle. Au début des années 1860, il décide de se lancer dans la photographie, avec le projet de procurer des modèles photographiques en alternative aux modèles gravés ou lithographiés. Son projet est moins innovant qu’on pourrait penser, car une dizaine d’années auparavant, Adolphe Braun , également dessinateur de modèles d’industrie, avait tracé la voie avec une série de photographies de fleurs destinées à la création industriels.

 

Liserons et chardons
 

En 1864, Charles Aubry fonde sa société de moulages et de photographies. Ses premiers tirages sont des portraits, et c’est au cours de ces essais qu’il a photographié un élève de son ami le sculpteur Carrier-Belleuse, Auguste Rodin. Il réalisait ainsi un des premiers portraits de celui qui deviendrait un maître de la sculpture. L’essentiel de son travail se concentre ensuite sur la photographie de compositions végétales.

Anémones en fleurs
 

Au cours de cette année 1864, il réalise un ensemble de photographies qu’il légende et qu’il regroupe dans un album luxueux. L’album est offert au Prince impérial avec cette dédicace présentant son projet.« PRINCE, Pour faciliter l'étude de la nature, je l'ai prise sur le fait et j'apporte aux ouvriers des modèles qui doivent faire grandir l'art industriel un peu compromis par le portefeuille insuffisant des écoles de dessin ». Ce cadeau est apprécié par la famille impériale, Charles Aubry reçoit une médaille, mais aucune commande de la part d’institutions françaises ne fait suite.

Grappe de raisins
 

Environ cent quarante photographies réalisées en 1864 sont répertoriées.

Branche de pêcher
 

Pavots des jardins (papaver somniferum)
 

L’essentiel des photos de Charles Aubry représentent des végétaux; les compositions peuvent être très variées, par exemple une simple feuille (Cccolobe à feuille pollue , un arrangement raffiné de feuilles sur un tissu (Groupe de feuille sur fond tulle), une composition avec des fruits (Branches de pêcher), un bouquet très sophistiqué (Pivoines et anémones dans un seau de table), ou encore une composition allégorique autour d’une plante Branche de pêcher
 


 

Chardons

Partager cet article

Repost0

commentaires